Petit guide pour “laisser les bons temps rouler” en Louisiane

A La Nouvelle-Orléans comme ailleurs en Louisiane, on sait "laisser les bons temps rouler" ; profiter du moment présent et des richesses que la musique, la cuisine, les événements festifs, les rencontres, les paysages et bien d'autres choses ont à offrir.

Curieuse de savoir ce que des personnes ayant visité NOLA (et / ou le reste de la Louisiane) mettaient derrière cette expression, j'ai demandé à neuf blogueuses de parler d'un lieu, d'un événement, d'un moment de leur voyage qui entre en résonance avec cet adage issu du français cadien. (Et merci à elle d'avoir participé !)

Voici donc notre petit guide collaboratif du "laisser les bons temps rouler" en Louisiane. Et n'hésitez pas à le compléter avec vos propres expériences dans les commentaires !

Le City Park de la Nouvelle-Orléans

Lorsque Pauline m’a demandé si j’aimerais participer à un article collaboratif ayant pour thème la Louisiane et sa célèbre maxime « Laisser les bons temps rouler », j’ai immédiatement accepté. Mon seul problème : j’avais visité trop d’endroits inspirants qui s’y collaient parfaitement que je ne savais plus lequel choisir ! Ce devait être, selon moi, un lieu vivant, ensoleillé, surprenant et agréable et l’idée a aussitôt surgi dans mon esprit, ce devait être le City Park de la Nouvelle-Orléans !

Il est vaste le City Park et représente le plus ancien jardin public américain. Ancien marécage devenu plantation puis lieu de rencontre et de repos pour les citadins, j’y ai passé plusieurs heures sans réussir à en faire tout le tour. On y retrouve le jardin botanique de la ville, des pistes cyclables, le musée d’art et un jardin de sculptures. Déambuler le long de son canal en tentant de débusquer un cygne, un anhinga ou un ibis sur ses rives fut un grand plaisir de mon voyage là-bas.

Enfin, petit conseil pour améliorer l’expérience du City Park, sachez que vous y retrouvez également le Morning Call Coffee Stand. Ce restaurant établi au centre du parc depuis 1870 possède une jolie terrasse près de l’eau et offre les fameux beignets sucrés (pour tous ceux dont la longue file du Café du Monde rebute) ! Parce que les déguster au cœur d’un si bel environnement, c’est un peu aussi ça «laisser les bons temps rouler» !

Annabelle, du blog Matante A

S'asseoir, respirer et déguster au Café du Monde

La Nouvelle-Orléans est la seule ville américaine à tirer sa fierté du fait qu’elle ne soit pas vraiment américaine. Cette ville a une joie liée à une certaine mélancolie, comme une énergie vitale, une urgence de vivre motivée par la peur de ne plus être là demain. La Nouvelle-Orléans est éphémère. Quand j’étais touriste à la Nouvelle-Orléans, j’ai eu l’impression de vivre ces instants sans vraiment y prendre part, car c’est la Nouvelle-Orléans qui dirige tout. Mon endroit préféré est le Café du Monde, ce fameux café mentionné dans tous les guides touristiques. Le Café du Monde, c’est une institution : son immense terrasse est encombrée de chaises et de tables en métal. On peut s’y asseoir des heures pour déguster un café glacé accompagné de beignets que l’on distingue tout juste sous une montagne de sucre glace. Le Café du Monde m’a rappelé des instants d'enfance en Espagne, des cafés comme ça, il y en avait beaucoup. On s’y asseyait le soir lorsque la température retombait un peu et on y dissertait jusqu’au bout de la nuit. J’y ai retrouvé cette magie. La Nouvelle-Orléans est un peu française, un peu espagnole, pas vraiment américaine, elle est surtout africaine et créole. Et moi, petite touriste française, je ne serai jamais une protagoniste de cette histoire incroyable, même pas un personnage secondaire, juste une autre passagère. Au Café du Monde, il suffit de fermer les yeux, de sentir l’arôme réconfortant du café, de faire abstraction de la moiteur du soir, et de respirer. À la Nouvelle-Orléans, c’est vraiment mon endroit préféré.

Isa, du blog Let's Go

Par Robfromabove — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=10361820
Copyright Let's Go

« Laisser les bons temps rouler » dans une maison flottante sur l’Atchafalaya

Détente totale et déconnexion complète du quotidien sur une « houseboat ». C’est typique de la région cajun et très apprécié des locaux qui ont la chance d’en posséder une. Un petit paradis sur l’eau où ils vont passer leurs week-end, vacances et même retraite.

Nous avons eu la chance d’en visiter une. Une rencontre inattendue avec un couple de cajuns au sud du Lac Fausse Pointe près de Charenton. Ils nous ont proposé d’aller avec eux dans leur barque faire une balade sur l’Atchafalaya. Et surprise, ils nous ont emmenés sur un site où se trouvaient plusieurs maisons flottantes dont la leur. Ils nous ont fait visiter cette cabane flottante toute équipée et nous ont expliqué leur mode de vie sur l’eau. Un calme absolu au cœur de la nature, bercés par les légers mouvements de l’eau. Un paradis pour se détendre et décompresser complètement tout en cohabitant avec la faune locale. On y accède par barque. Celle-ci sert également à aller à la pêche. Nous les avons accompagnés et ils nous ont fait découvrir les différents poissons présents dans cette zone et les appâts utilisés.

Un après-midi de détente absolue sur l’Atchafalaya. L’idéal pour « laisser les bons temps rouler » dans le calme et au cœur de la nature.

Il est possible de louer une « houseboat » pour une ou plusieurs nuits dans la région d’Henderson ou de Morgan City.

Dom, du blog Le blog USA de Dom

Les trésors gustatifs de La Nouvelle-Orléans

La Nouvelle Orléans, c'est peut être la ville des USA où l'on mange le mieux. Alors pour cet article spécial Louisiane, laissez-moi vous conter mes découvertes culinaires locales.

On commence par un sandwich, la Muffuletta. C'est une spécialité créée par les immigrés italiens. Servi dans un pain au sésame, on y trouve de la salade, du jambon, de la mortadelle et de la mozzarella, et encore quelques ingrédients secrets. C'est très bon, même si ça reste un sandwich.

J'ai ensuite pu goûter le Pow-Boy, là aussi une sorte de sandwich fait à partir d'une baguette grillée qui peut être soit à la viande, soit comme j'ai pu tester, à base de poisson. On appelle ça le Pow-Boy car c'était autrefois le plat des "pauvres" ...

Un autre plat typique que j'ai pu goûter est le Jambalaya. Une cousine de la paella espagnole dans sa préparation faite de poivrons, céleris et tomates, des crevettes, du chorizo voire des saucisses ainsi que de riz et de piments. Une recette facile à refaire à la maison !

Autre particularité du coin : l’alligator. Moi j'ai opté pour le Gator Stick : de la viande en stick bien dosée niveau épice et ensuite cuite sur le grill. Qui dit mieux ?

Par contre, vous trouverez à La Nouvelle-Orléans un dessert (ou petit déjeuner, au choix) très gourmand et que vous connaissez : le beignet fourré. Avec sa tonne de sucre glace dessus, il ravira les amateurs de sucre.

Après ça, je vous souhaite un bon appétit !

Martine, du blog Mart'in Trip

Fêter le 4 juillet sur Bourbon Street

Cela faisait 5 semaines que nous parcourions le Canada et les USA à bord de notre van aménagé. Ce jour-là, nous avions parcouru 860 km pour arriver à temps à La Nouvelle-Orléans. Nous étions le 4 juillet, jour de la Fête Nationale Américaine, et nous avions à cœur de fêter cet événement dans la ville mythique. La nuit commençait à tomber lorsque nous avons déposé nos affaires au motel et nous nous sommes empressés de rejoindre le quartier français au moment où le feu d’artifice commençait. Les rues étaient bondées, des gens venus de partout et de tous styles, fêtards déguisés, familles bien habillées, rasta vaudous et police montée ! Sur Bourbon Street, chaque bar ouvert sur la rue possédait son groupe de musique ou DJ créant une ambiance de mélange des styles plutôt harmonieux. Les passants lançaient des colliers de perles en plastique, tentant de les accrocher aux cous de ceux qui avaient pris place aux balcons. Après avoir déambulé dans la rue, nous avons fini par porter notre choix sur le Bourbon Cowboy Bar, un lieu atypique avec un taureau mécanique au rez-de-chaussée et un magnifique bar à l’étage avec balcon. Un verre à la main, nous nous sommes de suite installés au balcon pour profiter du spectacle de la rue. A l’intérieur, les entraîneuses distribuaient des shots fluorescents dans des tubes à essai tandis que certains s’essayaient au taureau mécanique. Cette expérience fut une des plus marquantes de notre voyage et nous ne pouvons que vous recommander de fêter le 4 juillet là-bas.

Charlotte & M., du blog Traces de Voyages

Copyright Traces de Voyages
Copyright Traces de Voyages

Du bon temps pour les enfants

Pour ceux qui voyagent en famille, avec de jeunes enfants, passage obligatoire au Louisiana Children's Museum. On a adoré le concept. Alors, bien-sûr, on en trouve à plusieurs endroits aux Etats-Unis et pas juste en Louisane. Mais nous, on a découvert celui de la Nouvelle-Orléans et ça a été un coup de cœur. On a passé un bon moment avec les petites, on a partagé plein d'expériences et découvertes. C'est le paradis des enfants.
Prévoyez d'y passer l'après-midi !

Pour les allergiques aux musées, n'ayez pas peur du mot « museum ». C'est plutôt un espace de jeux insolite.

On peut jouer à la dînette, faire ses courses dans un vrai-faux magasin brillant de réalisme, et il y a même la caissière, les enfants passent leurs articles sur le tapis, on trouve un restaurant avec ses cuisines adaptées aux enfants ... qui peuvent préparer des plats Made in Louisiane !!!

Bref, on ne se lasse pas et les adultes s'éclatent autant que les enfants (voire même plus ...). Dans cet espace dédié aux enfants, on peut expérimenter différents métiers, du plombier à l'opticien, jouer avec les ombres, la lumière, rentrer dans une bulle et j'en passe ... histoire de vous laisser quelques surprises.

A découvrir absolument si vous voyagez avec des enfants, cela leur permet un bol d'oxygène car au bout d'un moment, ils peuvent être lassés de visiter la ville, surtout qu'un enfant du haut de sa petite hauteur, n'en profite pas autant que nous. Il faut bien que les voyages se fassent ludiques !

Alexandra, du blog Planète Monde

Copyright Planète Monde
Copyright Planète Monde

Les couleurs du Faubourg Marigny

Si comme moi vous aimez les maisons belles colorées, le Faubourg Marigny est un passage obligé à la Nouvelle-Orléans : quartier le plus coloré, et également l'un des plus anciens de la ville, son architecture est un doux mélange d'influences française, espagnole et caribéenne.

Situé non loin du vieux carré français, c'est également là que vous voudrez aller si vous souhaitez écouter du jazz dans une atmosphère plus intimiste que dans le reste de la ville.

Ne manquez pas Frenchmen Street pour cela, c'est une excellente alternative à une Bourbon Street beaucoup trop envahie de touristes.

En journée, c'est une atmosphère de village qui vous attend dans les rues St Claude, Ferdinand, Esplanade, Burgundy et les autres. N'hésitez pas à vous balader sans plan, à vous perdre et à vous retrouver comme je l'ai fait. Pour moi, le Faubourg Marigny c'est exactement la Nouvelle Orléans comme je l'imaginais. La vraie, l'historique, un peu comme ce que devait être le quartier français et Bourbon Street avant le développement et l'explosion du tourisme.

Stéphanie, du blog Voyage Roadtrip

Copyright Voyage roadtrip
Copyright Voyage roadtrip

Le Lake Martin : au cœur des bayous

Lors de mon voyage en Louisiane, je rêvais d’un « swamp tour » ou « tour des marais » : une promenade en bateau au cœur du monde mystérieux des bayous, là où la mousse espagnole dégouline, fantomatique, des longs troncs des cyprès chauves, où les alligators guettent tapis sous la vase et où hérons, tortues et aigrettes complètent le ballet envoûtant des marécages. De nombreuses compagnies proposent des swamp tours en différents endroits de Louisiane. Mais après de longues recherches, j’ai jeté mon dévolu sur le Lake Martin, près de Lafayette. J’avais lu que le coucher de soleil y était plus beau que partout ailleurs, et que le lac était littéralement infesté d’alligators. Quel bon choix ! Ce souvenir restera un des plus beaux et puissants de ce voyage. Des dizaines d’alligators nous dardaient d’un œil impassible, de ravissantes tortues se reposaient au milieu des nénuphars, l’enchevêtrement des racines et des mousses avait tout du film d’épouvante, surtout dans la lumière flamboyante de la fin du jour. J’ai follement aimé ce moment qui correspond pour moi à une expérience emblématique de la Louisiane : celle qui a nourri notre imaginaire, d’Entretien avec un vampire aux Bêtes du sud sauvage.

Alexandra, du blog Itinera Magica

Copyright Itinera Magica
Copyright Itinera Magica

Laisser les bons temps rouler au bord de la Cane River

Lors de notre voyage en Louisiane je suis tombée sous le charme d’une petite ville posée au bord de la Cane River : Natchitoches. Située au nord ouest de la Louisiane, cette ville est un petit paradis pour amateurs de belles architectures et d'Histoire.

Dans le dédale des rues résidentielles de la ville, de grandes bâtisses (dont plusieurs sont classées National Historic Landmark) aux styles architecturaux variés étalent leurs charmes. Le long de Front Street, face à la rivière, quelques bâtiments agrémentés de balcons en fer forgé attirent le regard et invitent à la contemplation. Sur Front Street, on se laisse également surprendre et charmer par le Kaffie-Frederick General Mercantile Store, le plus vieux magasin de Louisiane, devenu aujourd'hui une quincaillerie singulière où l'ancien et le moderne se mêlent avec brio. Ceux-là cohabitent d'ailleurs aussi très bien au Louisiana Sports Hall of Fame, écrin de modernité dans lequel le passé régional et sportif s'exposent. Tout près de là, au bord de la Cane River, la Roque House, son jardin, et son histoire, finissent de convaincre de la beauté et de la richesse historique de cette ville. Et, sur cette promenade aménagée le long du cours d'eau, on se prend facilement à rêver d'une vie ici, dans une jolie maison de l'autre côté de la rivière, avec vue sur tout ce beau panorama.

Pauline, auteure de ce blog 😉

Vous vous y voyez pas vous ?!

Épinglez-moi !

6 Replies to “Petit guide pour “laisser les bons temps rouler” en Louisiane”

  1. Cet article me donne envie d’y retourner sur le champ ! Qu’est ce que j’ai aimé la Louisiane ! Merci pour ces idées et inspirations géniales. Je rêve déjà d’y retourner ! Merci de m’avoir fait participer à ce bel article.

    1. Haha ! Il a le même effet sur moi 😉 Merci à toi d’avoir participer, c’est chouette de voir que le Lake Martin en a envoûté d’autres … 😉

  2. Merci beaucoup Pauline pour ce très bel article et pour m’avoir permis d’y participer. De très beaux souvenirs de Louisiane et encore et toujours l’envie d’y retourner. Merci à toutes les participantes pour ces beaux récits et photos qui invitent au voyage !

    1. Merci à toi d’y avoir participé ! Le Bassin d’Atchafalaya fait partie des choses que je regrette un peu de ne pas avoir vu, et après ton récit j’ai encore plus envie de retourner en Louisiane pour le découvrir à mon tour !

  3. Je suis à 2 doigts de faire tourner skyscanner pour m’envoler pour la Louisiane – Très bel article good job miss

    1. Je ne sais vraiment pas ce qui te retient 😀
      Merci Chacha :*

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.