Errenteria, ville médiévale au cœur du Pays Basque espagnol

Après une superbe matinée à Pasaia, à quelques kilomètres de San Sebastian, nous avons repris la route vers la prochaine étape de notre séjour au Pays Basque, Hondarrubia. Mais, en voyage comme dans la vie de tous les jours, vient un moment où le besoin de manger devient plus important que tout le reste (enfin, pour moi en tout cas).

Sur notre chemin se trouvait la ville d’Errenteria (Rentería en espagnol, que l’on peut traduire par « ville des revenus », nom qui lui vient de son activité commerciale portuaire), dont le centre historique médiéval a été déclaré Ensemble Monumental. C’est dans ce cadre historique que nous avons décidé de faire notre pause repas.

Fondée en 1320, Errenteria s’est d’abord appelée Villanueva de Oiarso, Oiarso étant le nom de la vallée dans laquelle se trouvait la ville (aujourd’hui cette région s’appelle la Vallée de l’Oiartzun). Depuis quelques années, certains acteurs sociaux et culturels locaux souhaitent que le nom basque de la ville soit Orereta, le nom du village sur lequel a été fondée Errenteria.

Garés au parking del Centro Comercial Niessen (très pratique pour profiter du centre ville), nous sommes partis à la recherche d’un restaurant pour se (re)poser un peu en dégustant des spécialités locales.

L’église Notre Dame de l’Assomption, monument emblématique d’Errenteria

En chemin, on n’a évidemment pas pu s’empêcher de faire quelques photos, surtout en arrivant sur cette petite place agréable (au coin de la Madalen Kalea et de la Pablo Iglesias Hiribidea), qui offre un beau point de vue sur la magnifique et imposante Eglise Paroissiale de Notre Dame de l’Assomption.

Porte de l'Église de Notre Dame de l'Ascension

Entrée de l'Église de Notre Dame de l'Ascension

Le porche principal de l’Église de Notre Dame de l’Ascension, érigé en 1625

Située en plein cœur du centre historique d’Errenteria, l’Iglesia Parroquial de Nuestra Señora de la Asunción (Jasokundeko Andra Mari Eliza Parrokiala en basque), telle qu’on peut la voir aujourd’hui, date du 16e siècle. Construite en plusieurs fois, l’église présente des caractéristiques de différents styles architecturaux, ce qui la rend véritablement unique.

Le jour de notre passage a Errenteria elle était malheureusement fermée, nous n’avons donc pas pu voir l’intérieur qui a pourtant l’air très intéressant, d’un point de vue architectural, d’après ce qu’en dit le site de l’Office de Tourisme.

Notre balade dans les rues d’Errenteria se poursuit autour de l’église et on tombe petit à petit sous le charme de la ville et de ses rues étroites, ses petits balcons qui agrémentent de belles façades en pierre, marquées par le temps, en opposition avec les petites touches de modernité semées ici et là.

Vue sur l'Église d'Errenteria depuis la Santa Maria Kalea

Vue sur l’Église d’Errenteria depuis la Santa Maria Kalea

Sculpture visible sur la Foru Plaza

Et finalement, on mange où à Errenteria ?

Oui parce que c’était quand même l’objectif principal de notre arrêt ! Donc, après quelques minutes de balade et de recherche d’un restaurant, on trouve finalement l’endroit qui nous semble parfait pour reprendre des forces avant de repartir explorer ce joli petit bout de Pays Basque.

Attirés par une grande terrasse et un menu alléchant, on décide de manger au Gamon 14, une adresse recommandée par divers guides et, depuis notre séjour au Pays Basque, par nous aussi ! De l’entrée au dessert, les plats étaient beaux (et pour une fois j’ai pensé à les photographier !), bons et pleins de saveurs ; le service était rapide et l’accueil chaleureux.

Dans les rues d’Errenteria

Après ce bon repas, on est retourné avec plaisir se perdre dans les petites rues du centre médiéval d’Errenteria. Et là encore nous avons rencontré de belles façades colorées, en pierres taillées, agrémentées de bois ; de jolies petites rues pavées ; des balcons fleuris et ornés de drapeaux basques ; et de beaux fragments d’histoires de la ville.

Kiosque sur une place

Kiosque à quelques pas du restaurant

Façade de l'Hôtel de ville d'Errenteria

Façade de l’Hôtel de ville d’Errenteria, sur la Place Herriko, un bâtiment typiquement basque

Croix basque sur une plaque dans la rue

La croix basque, appelée lauburu (comprenez « quatre têtes »)

Maison bleue à Errenteria

C’est une maison bleue …

C’est une maison jaune … (ok j’arrête)

Maison de Francisco Petrirena Recondo « Xenpelar », bertsolari (comprenez « chanteur de vers rimés et strophés en langue basque ») célèbre


Errenteria d’un point de vue pratique :

  • Errenteria se trouve à 17 kilomètres de San Sebastian et à 23 kilomètres de Saint-Jean-de-Luz
  • Pour profiter tranquillement du centre ville, on se gare au Parking del Centro Comercial Niessen (Nafarroa Etorbidea, 63, 20100 Errenteria).
  • On repart pas d’Errenteria sans avoir vu l’Hôtel de Ville (Herriko Plaza), l’église Notre Dame de l’Assomption (Elizako Kalea) et sans avoir déambulé dans les rues médiévales pavées.
  • Pour manger une fois qu’on a trop marché, on va au Gamon 14 (Juan Ignacio Gamon Zumardia Aldapa, 14, 20100 Errenteria).
  • Plus d’informations et plus de bâtiments historiques à voir sont présentés sur le site de l’Office de Tourisme de la région

2 réflexions au sujet de « Errenteria, ville médiévale au cœur du Pays Basque espagnol »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *