Les beautés de La Baule, balade en noir et blanc

Parfois, la lumière offre un nouveau visage aux choses que l’on connait, une nouvelle perspective à un paysage pourtant familier, une surprise à laquelle on ne s’attendait plus vraiment. C’est ce qui s’est passé ce jour-là à La Baule, sur cette Côte d’Amour que j’aime tant.

C’était une journée d’automne, une journée avec un ciel chargé, gris, clair, que rien, ni le vent, ni la marée, ne parvenait à faire changer. Mais, malgré ce ciel fermé, la luminosité était importante et faisait ressortir de nouvelles beautés sur les villas de La Baule.

Dans l’entrecroisement de rues entre le front de mer et l’Avenue du Bois d’Amour, les bâtisses de la célèbre cité balnéaire, imposantes et magnifiques, rivalisent de beauté et offrent aux baladeurs un vrai spectacle d’architecture, un tableau ravissant où l’ensemble importe autant que les détails.

Et c’est justement certains détails de ces bijoux en pierres qui se sont révélés à mes yeux ce jour-là, plus nettement, plus vivement qu’habituellement, malgré la grisaille. La luminosité particulière de cette journée d’automne a renforcé les contrastes, accentué les détails, imprimé une nouvelle image de ces maisons sur ma rétine.

Sur ces maisons ornées de mille et une merveilles, les jeux de briquetage et leurs dessins apparaissaient plus franchement, le contraste entre le bois et la pierre, les balcons et les façades, était davantage marqué. Comme si, avec cette lumière particulière, les pierres des villas s’étaient faites plus sombres mais aussi plus discrètes pour permettre aux ornements de mieux se démarquer, de s’affirmer, de magnifier le tableau.

(Une fois n’est pas coutume, j’ai fait le choix, pour cet article et pour vous permettre à vous aussi d’observer ces détails et ces contrastes, de mettre mes photos de ce jour-là en noir et blanc.)

Sur l’artère principale de La Baule, l’Avenue Charles de Gaulle, plusieurs styles architecturaux se mêlent mais la beauté et la minutie des décors reste constante d’un bâtiment à l’autre. Et, là encore, la luminosité de cette journée permettait d’observer les détails sculptés de ces façades sous un jour nouveau …

Sous ce ciel fermé, ou de rares touches plus claires permettaient de se rappeler que le soleil était là, caché, derrière, la mer montrait, elle aussi, un autre de ses visages. Dans cette immense baie qui baigne aussi Le Pouliguen et Pornichet, elle dansait, sans son scintillement habituel, mais belle malgré tout.

L’écume blanche qui se formait à chaque vague s’écrasant sur le sable offrait un beau contraste avec cette étendue infinie d’une couleur entre le vert, le bleu et le gris (sûrement la couleur Glaz dont parle si bien Lili sur son joli blog) …

Implantées au milieu de jardin arborés, buissonneux et fleuris, les villas de La Baule ressemblent souvent à des petits châteaux entourées d’une petite forêt enchantée.

Parfois, à la lumière de cette journée d’automne, certains arbres avaient eux pris une teinte particulière, leurs branches les plus basses n’étant pas éclairées, leur silhouette devenaient sombres, donnant une atmosphère mystérieuse, enchanteresse, à ces jardins et à la bâtisse qu’ils entourent.

Plus encore que d’habitude, ces villas dessinées d’une main experte en architecture (mais aussi en féerie semble-t-il), semblaient tout droit sorties d’un conte, avec leurs tours et leurs tourelles qui les accompagnent ou les surplombent et leurs jardins envoûtant.

Grâce à cette luminosité particulière, à ses ombres, les dentelles dessinées avec précision et talent dans le bois des villas se détachaient joliment du reste de la façade, tout en offrant une magnifique vision d’ensemble.

Fascinée par le travail du bois et celui de la pierre, par la sculpture de ces matières brutes, massives et compactes, qui peuvent pourtant offrir tant de douceur et de détails une fois modelées, façonnées, taillées, ciselées, gravées par l’homme (et aussi parfois la nature), je suis toujours admirative devant ce genre de bâtisse ou chaque élément ajouté est l’occasion de créer une nouvelle petite oeuvre d’art qui rend l’ensemble encore plus magnifique.

Sur ces maisons aux influences diverses, chaque élément de décor, des volets aux balustrades, en passant par l’encadrement des fenêtres et la sous-pente du toit, semble avoir été travaillé avec un soin infini et le souci, toujours, d’avoir un ensemble cohérent, élégant, magnifique, tout simplement.

Cette balade m’a donné des envies de dessin (et pourtant je ne dessine pas !), de bricolage, de création. Cette ville est pour moi un véritable musée à ciel ouvert, où chaque maison est une oeuvre d’art ; La Baule est comme une boîte à bijoux où les ornements des villas sont autant de perles, taillées, gravées, avec soin pour assembler et offrir, au regard des habitants et des promeneurs, le plus beau des bijoux.

Enchanteur non ?

Épinglez-moi !

 

10 Replies to “Les beautés de La Baule, balade en noir et blanc”

  1. La grand Glaz cet article !
    Blague à part, le noir et blanc offre de belles nuances à la photographie urbaine. C’est bien la première fois que je vois la Baule en noir et blanc. Bon dimanche !

    1. Venant d’une experte en Glaz comme toi, c’est un plaisir de lire ça ^^

  2. C’est vraiment magnifique . Le noir et blanc donne un petit côté dramatique mais tellement sublime. Super idée de nous avoir fait découvrir la Baule sous cet angle.

    1. Merci pour ces gentils mots Cécile, ça fait plaisir 🙂 Bises !

  3. II y a bien longtemps, je suis allée à La Baule. Le temps d’une journée, j’ai pu apprécier cette ville & ses belles demeures. La revoir en noir & blanc et se dire que c’est trop beau, avoir l’envie d’y retourner un jour, tout çà à travers ton super article, c’est vraiment génial.

    1. Alors retournes-y vite ! C’est pas si loin de chez toi 😉
      Merci pour ton doux commentaire, bises !

  4. Tes photos sont magnifiques. Le noir & blanc donne vraiment un style particulier, ces demeures racontent vraiment une histoire. C’est magnifique

  5. Superbe article et quelle beauté et élégance cette architecture ! Choix du noir et blanc excellent. Merci pour ce petit voyage !

    1. Merci beaucoup pour ce gentil commentaire 🙂

Laisser un commentaire