Les couleurs de Malte

Cet été nous avons fait un beau voyage de dix jours à Malte (et Gozo), un voyage dont j’avais envie depuis longtemps, curieuse de découvrir une nouvelle île de la Méditerranée, qui se trouve être aussi le plus petit pays d’Europe et un lieu chargé d’Histoire et de vieilles pierres, pile comme je les aime.

Mais avant de vous donner des informations pratiques et de vous raconter notre séjour, j’ai envie de vous parler de ce qui m’a le plus marquée pendant ce voyage : les couleurs de Malte.

Les couleurs de Malte, vues du ciel

Déjà, depuis l’avion et le ciel, la couleur cuivrée des terres arides de Gozo et Comino se détachant du bleu de la mer m’a impressionnée. Et puis, en allant vers l’est, une touche de bleu turquoise, coincée entre Comino, Cominotto et un bleu plus sombre est venu chatouiller mes yeux émerveillés : nous survolions l’emblématique Blue Lagoon.

Au dessus de Malte ensuite, on a vu quelques touches de vert, ça et là, discrètes, peu étendues, laissant déjà imaginer les températures chaudes et la sécheresse qui frappaient Malte.

Et puis on a vu du blanc, des touches de rouge, de marron (les toits des bâtiments) et une autre couleur claire (sur laquelle je m’attarderais plus loin), mais difficile à identifier nettement à cette distance, au-dessus des nombreuses villes que l’on survolait ou apercevait avant d’atterrir à Luqa.

Vue sur Gozo depuis l'avion
Vue sur Gozo
Vue sur Comino et Cominotto depuis l'avion
Vue sur Comino et Cominotto

Côtoyer les couleurs de Malte

Une fois à terre, et jusqu’au ferry qui nous a emmené à Gozo, je ne me souviens que des couleurs de Waze. Les yeux rivés sur ces couleurs artificielles qui me paraissaient alors encore plus fades que d’habitude, j’ai guidé Nico à travers l’île (trop occupé à oublier ses réflexes de conducteur français pour regarder le GPS – et oui, une info pratique quand même : à Malte on roule à gauche, avec le volant à droite !), sans vraiment avoir le temps de m’attarder sur le paysage.

Sur le ferry, le spectacle des couleurs de Malte s’est de nouveau imposé à moi. Sur le sun deck de ce garage automobile flottant, j’ai été saisie par le bleu profond et envoûtant de la mer. Son contraste avec l’écume formée par le mouvement de l’eau au contact du ferry, la couleur ocre des îles et le ciel infiniment bleu, rendait le tableau encore plus magnifique. Ce bleu sombre et ensorcelant, que l’on a croisé à différents endroits de l’archipel, fait partie des couleurs qui m’ont le plus marquée pendant ce voyage, tellement intense et singulière.

Vue sur Comino et Gozo depuis le ferry
Vue sur Comino et Gozo depuis le ferry
Fungus Rock et la mer sombre (Gozo)
Fungus Rock et la mer sombre (Gozo)

Notre première journée complète à Gozo a été marquée par de nouvelles couleurs, splendides elles aussi, et qui s’impriment encore sur ma rétine lorsque j’y pense.

Au cœur de la Citadelle comme dans les rues de Victoria, on a pu apprécié pour la première fois cette couleur chaude, douce, caractéristique de Malte, cette couleur miel qui a donné son nom à l’île et que l’on a ensuite retrouvé dans de nombreux bâtiments de l’archipel comme sur ses côtes. Cette couleur emblématique provient d’une roche, elle aussi caractéristique de l’île : la globigérine. Ce calcaire doré, tendre et friable, renferme de nombreux fossiles et avec eux un grand pan de l’histoire géologique de cet archipel.

Citadelle de Victoria (Gozo)
Citadelle de Victoria (Gozo)
Sanctuaire national Ta' Pinu de Għarb (Gozo)
Sanctuaire national Ta’ Pinu de Għarb (Gozo)
Dwejra Bay (Gozo)
Dwejra Bay (Gozo)
Temple de Ġgantija (Gozo)
Temple de Ġgantija (Gozo)
In-Nadur (Gozo)
Vittoriosa (Malte)
Vittoriosa (Malte)
Vittoriosa (Malte)
Vittoriosa (Malte)
Citadelle de Mdina (Malte)
Citadelle de Mdina (Malte)

Et puis, au-delà de cette couleur miel, dans les rues de Victoria, comme ailleurs sur les deux îles, ce sont les couleurs, diverses et variées, des bow-windows qui nous ont sauté aux yeux comme autant de coloris sur la palette d’un peintre. Ici du bleu, là du vert, un peu plus loin du rouge, et puis du marron, du jaune, … Les bow-windows sur ces deux îles sont un peu l’équivalent en bois des façades des maisons de Burano dans la lagune vénitienne : toutes en couleurs mais toutes différentes les unes des autres !

Bow-window et façade colorées à Victoria (Gozo)
Victoria (Gozo)
Bow-window jaune à Victoria (Gozo)
Victoria (Gozo)
Bow-window et portes colorées à Vittoriosa (Malte)
Vittoriosa (Malte)
Bow-window et bougainvillier à Vittoriosa (Malte)
Vittoriosa (Malte)
Kalkara (Malte)
Kalkara (Malte)
Iż-Żejtun (Malte)
Iż-Żejtun (Malte)
Bow-window et portes colorées à Marsaxlokk (Malte)
Marsaxlokk (Malte)
Bow-windows colorées à La Valette (Malte)
La Valette (Malte)

Une autre couleur est revenue, régulièrement, réchauffer notre rétine : le rouge, celui des coupoles des nombreuses églises des deux îles. Un rouge moins vif que celui du drapeau de Malte, un rouge un peu sombre, doux, contrastant parfaitement avec la globigérine servant à construire ces édifices.

St George's Basilica à Victoria (Gozo)
St George’s Basilica à Victoria (Gozo)
Xaghra Parish Church à Xaghra (Gozo)
Xaghra Parish Church à Xaghra (Gozo)
St Lawrence's Church à Vittoriosa (Malte)
St Lawrence’s Church à Vittoriosa (Malte)
St. Julian’s Church à L-Isla (Malte)
St. Julian’s Church à L-Isla (Malte)

Et puis, il y a eu un autre rouge plus vif, celui des cabines téléphoniques et des boîtes aux lettres londoniennes, héritages de l’Histoire de l’archipel, parsemées ça et là dans les villes, dénotant quand même un peu avec le reste du panorama.

Nadur (Gozo)
Nadur (Gozo)

Malgré la sécheresse des îles à cette période, nous avons tout de même trouvé quelques belles notes de vert. D’abord à Gozo, dans les Villa Rundle Gardens à Victoria, parsemés de palmiers et d’autres arbres et arbustes aux 1001 nuances de verts. Puis à Malte dans les Buskett Gardens, avec vue sur le Palais Verdala, où le vert des arbres contraste avec le blanc du sentier de balade. Et enfin dans les magnifiques San Anton Gardens, merveilleuse oasis de verdure aux pieds du Palais Saint-Antoine.

Villa Rundle Gardens à Victoria (Gozo)
Villa Rundle Gardens à Victoria (Gozo)
Palmiers de la Villa Rundle Gardens
Villa Rundle Gardens à Victoria (Gozo)
Buskett Gardens, avec vue sur le Palais Verdala (Malte)
Buskett Gardens, avec vue sur le Palais Verdala (Malte)
Buskett Gardens (Malte)
Buskett Gardens (Malte)
San Anton Gardens (Malte)
San Anton Gardens (Malte)
San Anton Gardens (Malte)
San Anton Gardens (Malte)
Ficus Magnolia à San Anton Gardens (Malte)
Ficus Magnolia à San Anton Gardens (Malte)

Et puis, il y a eu cette couleur, singulière et d’autant plus dans un lieu comme celui-là, cette couleur claire, coralline, du temple de Mnajdra, une couleur surprenante pour un édifice archéologique, là où on est davantage habitué à du blanc ou de l’ocre. Mais une couleur qui en réalité s’explique très bien : la globigérine étant trop friable, c’est un calcaire corallin, plus solide, qui a été utilisé pour construire les parois extérieures du temple de Mnajdra, lui donnant son petit côté rose unique et original !

Temple de Mnajdra (Malte)
Temple de Mnajdra (Malte)

Les couleurs de Malte, sous l’eau(céan)

C’est durant notre première journée complète à Gozo, sous l’eau, j’ai vécu la plus grande claque visuelle de ma (jeune) vie de snorkeleuse intermittente, de ce voyage et aussi de ma vie (oui rien que ça !). Cette expérience spectaculaire et inoubliable s’est déroulée à Dwejra, un lieu exceptionnel qui, sur quelques centaines de mètres de côte, concentre bien des merveilles.

Déjà impressionnés par le magnifique Blue Hole, sa couleur singulière et les fonds de la pleine mer à côté de la cette cheminée spectaculaire, on a décidé d’aller explorer les Coral Gardens, une zone où les fonds semblaient rocheux et où l’on pensait donc voir des poissons et autres habitants sous-marins.

Le Blue Hole (Gozo)
Le Blue Hole (Gozo)

Là, contrairement au Blue Hole et à la pleine mer qui sont très profonds, la hauteur d’eau augmente progressivement, le fond marin est très accidenté, on voit de gros rochers, des failles, un banc de poissons très impressionnant, des oursins, des anémones aussi, d’autres poissons, certains qu’on connait déjà, d’autres qu’on découvre.

Je nage vers l’horizon, seule, en suivant les poissons, en suivant le relief accidenté, attirée par une chose et puis une autre, je nage, j’avance, je me laisse flotter, je savoure le plaisir de retrouver la mer, les yeux toujours rivés vers le fond de l’eau pour apercevoir ses habitants et puis soudain plus rien … Plus de fond … plus de roches surdimensionnées …. plus de poissons … Juste du bleu, un bleu clair, magnifique, infini, partout autour de moi … La Grande Bleue. Face à cet immensité, merveilleuse et effrayante à la fois, j’ai pris toute la mesure de cette expression. Jamais de ma vie je n’avais vu une eau d’une telle couleur (une sorte de Pantone 311 C en plus lumineux et plus féerique) et jamais de ma vie je ne m’étais aussi fragile, insignifiante, à la merci de monstres marins qui n’existent même pas en vrai.

Je n’ai pas pu continuer ma progression dans ce bleu interminable, trop impressionnée. J’ai voulu appelé Nico pour qu’il voit ça, mais il était trop loin à ce moment là ; il a fini par y aller par lui-même, un peu plus tard et il a été autant impressionné que moi. Et aujourd’hui, le bleu de Dwejra, même si on ne parvient pas à le décrire parfaitement, est une des premières choses que l’on raconte à propos de Malte.

Coral Gardens (Dwejra - Gozo)
Les Coral Gardens c’est ici ! (Dwejra – Gozo)
Coral Gardens (Dwejra - Gozo)
Le bleu incroyable doit être à peu près au niveau des derniers rochers en partie émergés

Malheureusement je n’ai pas de photo pour illustrer ce bleu incroyable, alors je ne peux que vous conseillez d’aller le voir par vous-même !

Je vais m’arrêter là même si je pourrais continuer encore des heures à me remémorer les couleurs de Malte et à vous en parler, car ces deux îles ne sont qu’explosion de couleurs, à l’image

  • des luzzi de Marsaxlokk :

  • de Popeye Village,

  • des drapeaux qui flottent un peu partout dans les villes,

  • des sculptures hautes en couleurs de Ix-Xagħra

Ix-Xagħra (Gozo)

  • des lumières de L-Isla

L-Isla (Malte)

  • du sable couleur caramel de la plage de Ir-Ramla

La plage de Ir-Ramla (Gozo)

  • des multiples de nuances de bleu de la mer entoure les deux îles
Wied il-Għasri (Gozo)
Wied il-Għasri (Gozo)
Xwejni Bay (Gozo)
Xwejni Bay (Gozo)
St Peter's Pool (Malte)
St Peter’s Pool (Malte)
Dingli Cliffs (Malte)
Dingli Cliffs (Malte)
Ghar Lapsi (Malte)
Ghar Lapsi (Malte)
Għajn Tuffieħa Bay (Malte)
Għajn Tuffieħa Bay (Malte)
  • des portes et façades multicolores dans chaque villes et villages de l’archipel
Porte colorée à Victoria (Gozo)
Victoria (Gozo)
Porte rouge à L-Għarb (Gozo)
L-Għarb (Gozo)
Porte et façades colorées à L-Għarb (Gozo)
L-Għarb (Gozo)
Façades colorées à Marsalforn (Gozo)
Marsalforn (Gozo)
Porte colorée de Vittoriosa (Malte)
Vittoriosa (Malte)
Porte bleue à Iż-Żejtun (Malte)
Iż-Żejtun (Malte)
Portes multicolores à Marsaxlokk (Malte)
Marsaxlokk (Malte)
Portes multicolores à La Valette (Malte)
La Valette (Malte)
  • Ou encore des dizaines de feux d’artifices qui y sont tirés tous les soirs !

Et vous, y a-t-il un endroit comme cela dont les couleurs vous ont marqué ? Racontez-moi en commentaires !

Epinglez-moi !

20 Replies to “Les couleurs de Malte”

  1. Quelle palette splendide ! Merci Pauline pour se réveil coloré 💛

    1. Avec plaisir Lucie ! L’article me trottait dans la tête depuis l’avion du retour, j’avais des flashs colorés en repensant à notre séjour ^^

  2. J’adore la thématique de cet article, et c’est une riche idée pour Malte qui est en effet si colorée. Je me suis régalée de ton récit sur ce bleu si particulier. Je l’ai expérimenté moi aussi à plusieurs reprises là-bas, mais pas à cet endroit précis. Malte est vraiment un merveilleux archipel!

    1. Merci Cindy ! J’ai tellement été marquée par toutes ces couleurs que je ne pouvais pas me contenter de les évoquer rapidement dans chaque article que je ferais ensuite ! Et je suis bien d’accord avec toi, Malte c’est vraiment un archipel magnifique !

  3. Waouh tu as réussi à me donner envie d’aller à Malte … ce qui n’était pas gagné !! Superbe reportage coloré 💛

    1. Ah carrément ?! Et bien tu m’en vois ravie et touchée !

  4. Vraiment très chouette voyage ! Merci pour cet article et photos 🙂 Quelques souvenirs remontent, douce nostalgie ! 🙂

    1. Merci Ingrid 🙂 Maintenant que je me suis replongée dans les photos et les souvenirs, j’ai hâte de raconter le voyage plus en détails !

  5. Magnifique article! Il est même très poétique!

  6. Merci pour cette jolie balade colorée !

    1. Avec plaisir ! Merci à toi pour ton passage sur mon blog 🙂

  7. Toutes ces couleurs ! J’aime tant les villes colorées comme celle-ci. Merci de m’avoir fait voyagé.

  8. C’est vrai que Malte est haute en couleurs! J’y suis allée il y a des années j’avais été subjuguée par le bleu de ses eaux, qui contrastait avec la douceur de ses façades!

    1. Ouiii il est trop beau ce bleu <3

  9. Ça fait bien longtemps que Malte nous fait de l’oeil on va finir par y aller c’est vraiment trop beau merci pour ce festival de couleur

    1. C’est tellement dur de résister à toutes ces belles îles de la Méditerranée … !

  10. J’adore Malte que de beaux souvenirs

    1. C’est une belle île, je comprends que tu aies de beaux souvenirs d’elle ! Et je te souhaite d’y retourner très vite 🙂

Laisser un commentaire