Passion musique : trois groupes français à (re)découvrir #EnFranceAussi

Depuis toujours, la musique occupe une place très importante dans ma vie. Qu'on se comprenne bien : je n'ai jamais joué d'un instrument de musique, à part de la flûte au collège - dont je garde un souvenir plus que mitigé - et du synthétiseur (oui, oui, je suis née à une époque où Jean-Michel Jarre avait encore la côte), même si j'aurais aimé apprendre le violon, le piano et la guitare sèche ... Mais, même sans cette pratique musicale, je ne pense pas avoir passé beaucoup de journées dans ma vie sans écouter de la musique ou sans chanter au moins cinq ou six chansons différentes dans ma tête. Et puis, en plus de cela, certains des plus beaux moments de ma vie, des beaux souvenirs qui ont jalonné ma vie d'enfant, d'ado puis d'adulte, sont liés à la musique et à des événements musicaux.

Cet article participe au rendez-vous #EnFranceAussi, créé par Sylvie, du blog Le Coin des Voyageurs. Ce mois-ci, le thème, "Passion", a été choisi par Inès & Jeff, du blog Les Millet du 62. Il ne sera pas, ici, question de voyage mais d'une autre forme d'évasion, celle permise par la musique.  Et comme tous les mois, un concours est organisé dans le cadre de ce rendez-vous (plus d'informations à la fin de l'article).

La musique : une passion depuis toujours

J'ai grandi dans une maison où la radio était toujours allumée, où les trajets en voiture se faisaient toujours en musique, que ce soit avec la radio, les cassettes "K7" (une cassette, ou "K7", au cas où des jeunes passeraient par là, ça se rembobine avec un crayon et c'est comme ça), les CD ou maintenant les cartes SD !

Il y a d'ailleurs deux groupes qui sont indissociables de mon enfance et de nos voyages familiaux à Munich : Gold et Boston. Alors oui, je vous l'accorde, ce n'est pas du tout le même registre (pour ceux qui se demandent "Boston, qu'est-ce que c'est ce truc ?" Boston c'est ça et c'est génial) mais c'est comme ça et c'est la musique qui nous accompagnait pendant les 12 heures de route. Aujourd'hui encore, quand on entend ces deux groupes on s'imagine dans notre Ford Sierra, un peu plus près des étoiles de Munich, à chaque kilomètre qui passent !

Et c'est une des choses que je trouve géniale avec la musique, c'est une Madeleine de Proust pour les oreilles, un activateur de souvenirs, un puits d'histoires en tous genres, de l'évasion sans bouger de chez soi.

Pour l'amour des beaux mots

Aujourd'hui, dès que j'allume mon ordinateur, je lance presque immédiatement le lecteur de musique qui se trouve dessus, c'est un réflexe quasi inconscient. Les seuls moments où la musique ne résonne pas dans l'appartement c'est quand j'écris car je suis tout simplement incapable d'écrire et d'écouter de la musique en même temps !

La raison est simple. Ce que j'aime le plus dans la musique ce sont les paroles, les mots que l'auteur a choisi, trié sur le volet, élu, pour faire partie de cette histoire musicale. Alors, évidemment, quand j'écoute la musique, j'écoute les paroles, sans même toujours m'en rendre compte, et je suis donc incapable de trouver mes mots au milieu de ceux qui viennent se nicher dans mes oreilles.

Tant qu'on en est dans les confidences (pour confidences - là encore une référence que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître (et celle-là non plus probablement !)) musicales, la seule chose que je suis capable d'écouter en écrivant ce sont les Quatre Saisons de Vivaldi ! Parce que j'adore ce concerto et parce que là, au moins, il n'y a pas de parole pour me distraire ... Encore que certains passages sont tellement magiques à mes yeux que je décroche parfois de l'écriture !

Les rares fois où je n'écoute pas de musique, ou pas suffisamment pour mon cerveau d'addict, j'ai une réelle impression de vide, d'un silence pesant, une sensation de manque ... La musique fait tellement partie de moi que les mots que j'entends, les bouts de phrases peuvent déclencher à tout moment une chanson dans ma tête, où résonne alors le rythme et le son de la musique qui d'ordinaire accompagnent ces mots.

La musique, ailleurs, ici, tout le temps

La musique me fait voyager, au sens propre comme au figuré ... Puisqu'en plus de me transporter, grâce aux mélodies et aux paroles, dans des univers singuliers, la musique me fait me déplacer un peu partout en France pour assister à des concerts ou à des festivals !

Bref, la musique est une vraie passion pour moi, un élément indispensable de ma vie, vous l'aurez compris. Bon, maintenant vous vous dites, c'est bien beau tout ça mais la France là-dedans ? Eh bien la France, elle a tout un tas de chouettes artistes, connus et moins connus, qui rendent mes journées plus belles et résonnent dans notre appartement ou mes écouteurs.

Et comme pour ce rendez-vous il est question, je vous le rappelle, de "Passion", je vais vous parler de trois groupes français pour lesquels j'ai une affection toute particulière, débordante et dévorante !

Debout Sur Le Zinc

Inclassables !

Le groupe Debout Sur le Zinc (a.k.a DSLZ) est un remède contre la morosité, un pourvoyeur de belles histoires, un fournisseur de mélodies entraînantes ou, au contraire, douces, mais dans tous les cas entêtantes. C'est un groupe à la discographie éclectique, que j'aurais bien du mal à classer dans un seul registre.

Sur leur page Wikipédia, ils sont classés dans le genre "Nouvelle Scène Française". Le Monde qualifie leur musique de « ragga-musette », désignant le groupe comme « petit frère des Têtes raides » et Libération considère qu'ils font partie d’une « nouvelle vague » de groupes indépendants altermondialistes, après la génération punk des années 1980. Sur leur site, il est écrit "Debout Sur Le Zinc est, comme son nom l’indique et ne l’indique pas, loin d’être vissé à une seule chaise musicale" et je crois que ça résume parfaitement bien l'irrésumable !

Debout Sur Le Zinc, des débuts à aujourd'hui (en résumé)

Formé en 1995, le groupe est l'union de deux formations musicales : l'une rock et l'autre folk irlandais. Les quatre membres initiaux du groupe, Simon Mimoun, Olivier Sulpice, Christophe Bastien et Cédric Emolieff, sont vite rejoints par Fred Trisson. Les compositions s'enchaînent, les influences s'entremêlent, le répertoire s'agrandit et bientôt les premières parties se multiplient (Louise Attaque, Rachid Taha, Les Garçons Bouchers, La Tordue, etc.).

Romain Sassigneux et William Lovti rejoignent le groupe respectivement en 1997 et 1998 et, dès 1999, le groupe sort son premier album "Debout sur le Zinc". La formation initiale du groupe a évolué et aujourd'hui, le groupe est composé de six membres : Simon, Cédric, Chadi Chouman, Romain, Olivier et Thomas Benoît.

Depuis 1999, Debout sur le Zinc a enregistré 11 albums, dont deux lives et un album qui reprend l'abécédaire de Boris Vian pour les enfants. Ils ont également enregistré d'autres titres avec les Ogres de Barback, Bratsch, Aldebert et ont participé à un album hommage à Brassens.

Leur actu : Un nouvel album et une tournée sont prévus pour le printemps 2021 !

Mon histoire (d'amour) avec Debout Sur Le Zinc

J'ai commencé à écouté Debout Sur Le Zinc quand j'étais au lycée, en seconde ou première je crois, sur les conseils d'un ami. Et j'ai de suite adoré : la beauté de leurs textes, la douceur de la voix de Simon Mimoun, les histoires abracadabrantesques de certaines chansons, le rythme entraînant de certaines mélodies, le mélange des styles dans chaque album et même parfois dans une seule et même chanson. Avec DSLZ, impossible de s'ennuyer un seul instant !

Et c'est évidemment la même chose en concert ! J'ai eu la chance de les voir trois fois en concert (deux fois à Toulouse, une fois à Aurillac !) et ce sont des souvenirs merveilleux pour chacun de ces concerts ! J'ai même eu la chance de leur parler et de leur dire combien j'aimais leur musique, en mode groupie trop émue de les rencontrer en vrai 😀

Je voulais vous donner une liste de chansons à écouter, en priorité, pour découvrir le groupe. Mais vu que j'arrive à une quarantaine c'est ridicule ... Et je vous invite donc à tout écouter !

<3

Pour en savoir plus sur eux et découvrir leur univers merveilleux, rendez-vous sur leur site : www.dslz.org

Volo

"C'est d'la chanson française"

Attention les Lady Gaga,
Les Rihanna, les Christina Aguilera
Je vais vous mettre à l'aise
C’est d'la chanson française

Comme ils le disent si bien dans leur titre "Chanson Française", Volo est un groupe de chanson française, de ce que j'appelle moi la Nouvelle Scène Française.

Leurs chansons sont belles ; parfois tristes, engagées, personnelles, mélancoliques, ... Là aussi c'est tout un melting-pot de styles qui s'entremêlent, de sentiments qui se succèdent d'une chanson à l'autre. Volo, c'est un duo qui fait de "chanson à texte", certains qui font réfléchir, d'autres qui font rire, d'autres qui racontent simplement une histoire. Leurs textes réfléchis, leurs mots bien choisis, sont toujours accompagnés d'une mélodie à la guitare.

Volo : un duo de frangins

Volo, c'est un duo composé de deux frères : Frédéric et Olivier Volovitch. Originaire de Tours, ils ont commencé leur carrière musicale en 1995, au sein du groupe Les Wriggles (notamment célèbres pour leurs chansons Poupine et Thierry et La Petite Olive), Frédéric en tant que chanteur-guitariste et Olivier en tant que régisseur.

En parallèle et jusqu'en 2009, Frédéric continue à participer aux albums et concerts des Wriggles. Depuis 2005, Volo a réalisé sept albums, dont un live et une compilation.

Leur actu : Leur prochain album sort le 13 mars.

Volo et moi

Je les ai également découvert quand j'étais au lycée, à peu près à la même période que Debout Sur Le Zinc, juste après en fait je crois. Depuis je ne me lasse pas d'écouter et de réécouter leurs albums, j'attends les nouveaux avec impatience et je vais les voir régulièrement en concert.

Je les ai déjà vu quatre fois depuis que je suis à Toulouse, dans des petites salles qui créent une ambiance chaleureuse et intimiste en parfaite adéquation avec leur style musical. Les concerts de Volo sont toujours de beaux moments, avec des rires et de l'émotion, tout en simplicité. J'ai aussi eu la chance de leur parler et de les remercier pour toutes ces années musicales passées avec eux !

Comme pour Debout Sur Le Zinc, vous donner une liste réduite est un vrai casse-tête / crève-cœur pour moi mais j'ai réussi à passer en dessous de la barre des 20 chansons ! Alors voilà, si vous ne voulais pas écouter tous les albums, selon moi vous devez écouter en priorité : Tu M'Fais Marrer / Comme tout le monde / T'es belle / Tu es / Allons enfants / Tu connais / Une ballade / Toujours à côté / Comme si / Sous le feu / 17 ans / C'est toi / Grand frère / Se redire / Tabarnak / Au cas où / Rire aux éclats / Tout est normal / Surtout.

Prolongez la découverte sur leur site : www.volo.fr

La Belle Bleue

Un quintet rock

La Belle Bleue est, comme les deux précédents, un groupe de chanson française qui mêle les styles musicaux, les instruments et les émotions, pour donner des chansons entraînantes ou plus calmes, joyeuses ou tristes, engagées ou non.

Sur leur site, ils se décrivent comme "un quintet rock mêlé d'instruments ethniques qui portent les textes en français". On trouve dans leurs chansons des mélodies jouées à la fois par des guitares, de la batterie, du mélodica et du didjeridoo.

La Belle Bleue, un groupe de la belle Presqu'île de Guérande

Ce groupe, originaire de Guérande, voit le jour en 2004. Il est aujourd'hui composé de cinq membres : René Bergier, Mathieu Picot, Antoine Sorin, David Gouin, Nicolas Hild.

En 2007, après avoir participé à de nombreux festivals et concerts dans leur région d'origine, La Belle Bleue sort son premier album "Partage Ta Folie". Les premières grandes scènes et premières parties (Les Ogres de Barback, Ayo, Keziah Jones) s'enchaînent ensuite.

En 2010, ils sortent leur deuxième album, toujours au auto-production. Ils continuent à faire de nombreux concerts en Loire-Atlantique mais aussi dans le reste de la France. Ils réalisent ensuite trois albums de plus, un en 2013, l'autre en 2017 et un album live en 2019. Cette même année, ils ont également fait une grande tournée nationale pour fêter leur 15 ans de chansons.

Leur actu : Ils seront de nouveau en tournée à partir de mars 2020.

La Belle Bleue et moi

C'est Nico, lui-même originaire de la région guérandaise, qui m'a fait connaître La Belle Bleue, il y a un peu plus de sept ans. Depuis j'écoute leurs albums et suit leurs actualités avec passion. Leurs chansons m'enchantent, m'émeuvent, me transportent et je ne me lasse pas de les écouter !

J'ai eu la chance de les voir eux aussi en concert. La première fois c'était par surprise, sur leurs terres, à Guérande, sur le parvis de la collégiale pour un concert acoustique en plein air. Un super souvenir, au milieu des locaux qui les connaissaient déjà et des touristes qui tombaient sous le charme de leur musique. La deuxième fois c'était à Toulouse, lors de leur tournée des 15 ans, dans une salle à taille humaine et c'était, évidemment, une super soirée !

A ce stade de l'article, je pense que vous connaissez mon incapacité à ne choisir que cinq chansons d'un artiste pour le faire découvrir, voici donc une liste "un peu" plus longue : Folie / Les faubourgs d'Uranus / L'orage / Mélodie / L'arbre nu / Le bon vieux temps / Chat de gouttière / Nu rodéo / Expulsez-moi / Morceau de papier / Adrénaline / Les éléphants de Morimondo / Le refuge / Fenêtres / A tes côtés / Renégat / Amour Revolver / Folie Faïence.

Concert à Toulouse (2019)

Plongez dans l'univers de La Belle Bleue : www.labellebleue.org

Si vous voulez écouter d'autres groupes français dans le même esprit, je vous conseille : La Rue Kétanou, les Ogres de Barback, Amélie-les-crayons, Aldebert et les compilations Zic de Zinc qui vous donneront des pistes pour en découvrir encore plein d'autres !

Et pour vous la musique, passion ou non ?

Concours #EnFranceAussi et Gallimard

Pour gagner l'ouvrage "En Forêt - 500 idées d’escapade nature en France", édité par Gallimard, partenaire du rendez-vous, il vous suffit de commenter cet article (ou tout autre article participant au rendez-vous) et la page Facebook d'En France Aussi. Un tirage au sort aura lieu en mars pour désigner le(la) gagnant(e).

Découvrez le règlement complet du concours sur le blog de Sylvie.

Pour lire les autres articles qui participent ce mois-ci au rendez-vous, c'est ici :

10 Replies to “Passion musique : trois groupes français à (re)découvrir #EnFranceAussi”

  1. Oh! Je découvre que les Français aussi apprennent la flûte. Et je découvre également des groupes que je ne connaissaient pas! J’aurais jamais cru que toi et Boston ça allait ensemble… :p

    1. Les français sont traumatisés de la flûtes même ! Enfin la plupart de ceux que je connais en tout cas !
      Contente de te faire découvrir ces groupes là 🙂
      Et pourquoi ça te surprend tant que ça pour Boston ?

      1. Je t’imagine bien mal en train d’écouter des groupes sortis tout droit des années ’80 avec tous leurs clichés (le son particulier et les synthétiseurs, les coupes de cheveux hallucinantes, les voix un peu criardes). Tu es trop douce pour ça! 😉

        1. Et pourtant si tu savais … J’adore la musique des années 80 et j’adore bien d’autres musiques qui ne vont sûrement pas avec mon image de personne douce (mais pourquoi tu as cette image-là de moi ? Tu m’as vu tenté de lancer un paquito géant en ville quand même …)

  2. J’avoue, je ne connais que Volo! Merci pour la découverte des autres!

    1. Avec plaisir 🙂 J’aime bien faire découvrir de la musique, comme j’aime bien en découvrir ! Si tu as des recommandations de groupes français d’ailleurs n’hésite pas 😉

  3. Debout sur le Zinc !! Mais ouiiiiiii 😁
    Bon je ne connaissais pas les autres, merci 👍🏻

  4. Moi qui suit de la génération des années 80, j’ai dû mal à te suivre avec tous ces nouveaux chanteurs. Mais c’est vrai que c’est bien d’avoir une passion dans sa vie, moi ce serait plutôt la photo. Une belle découverte pour moi !

  5. Bonjour, Je connais « Debout sur le zinc », un chouette groupe. Je suis d’une une famille « classique » à fond… c’est devenu mon métier, mais mes musiques d’écoute sont multiples, avec surtout du jazz, et depuis peu la pop, avec des groupes très jazz New Orleans et une chanteuse à la voix magnifique, June Milo. J’avoue que, sans mon fils je n’aurais pas « évolué » dans ma culture musicale vers la chanson /musique pop… Si vous aimez le jazz, allez faire un tour vers « Tap that jazz » ou le groupe « les oignons » (je fais sans honte aucune la pub pour mon fils, j’avoue 😉 ). Merci pour votre page, je me branche tout de suite sur la belle bleue…

  6. Comme Eimelle, je ne connais que Volo, merci pour ces découvertes! Superbes photos de concerts.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.