Evasion en Bretagne : à la découverte de Carnac

Au cas où vous n'auriez pas remarqué, sachez que je suis une fan inconditionnelle des cailloux ... Dès que j'ai l'occasion d'en admirer, je le fais. J'ai même été à certains endroits juste pour avoir la chance d'en voir certains et je suis maintenant l'heureuse propriétaire d'une grande collection de photographies avec des cailloux de toutes les tailles, formes et couleurs, etc. Des images que je ne me lasse pas de regarder tant ces cailloux me fascinent ...

Ils sont là, posés dans un champ, une vallée, au cœur d'une ville ou sur un promontoire, ils ne bougent pas (ou presque) depuis des siècles malgré les conditions climatiques, le temps qui passe et les hommes qui s'agitent autour. Ils sont là, gardiens de secrets (parfois éventés), de l'histoire de notre terre et des civilisations qui se sont succédé, des croyances et des modes de vies de nos ancêtres qui nous les ont laissés en héritage après les avoir travaillé, sculpté, gravé, ciselé, façonné en temples, en alignements, en tumulus ... Ces cailloux sont l'empreinte du passé, les trésors du présent et, espérons-le, du futur.

dsc02767
Alignement du Ménec

Parmi les vestiges que j'ai eu la chance de voir de mes propres yeux et de photographier, il y a l'impressionnant et énigmatique site des alignements de Carnac ("Et ben, ça en fait des "cailloux", comme dirait ma mère).

Carnac, des sites mégalithiques classés au titre monuments historiques

A l'occasion d'un week-end prolongé sur la Côte d'Amour, nous sommes partis faire une balade autour du Golfe du Morbihan et l'étape à Carnac s'est naturellement imposée à nous.

A Carnac il y a plusieurs alignements de menhirs, parmi lesquels Kermario, Kerlescan et Le Ménec. En plus de ces sites, le village compte également d'autres monuments historiques (menhirs, chapelles, calvaires, bains romains, dolmens, etc.), 67 au total, ce qui fait de Carnac la 42e commune en France regroupant le plus de monuments historiques.

sans-titre
Copyright Office de Tourisme de Carnac

Nous n'avons pas eu le temps de voir chacun de ces 67 monuments mais nous avons, par contre, bien pris le temps d'observer ceux que nous avons vu. Mystérieux et remarquables, les menhirs comme les sites dans leur ensemble, amènent à se poser beaucoup de questions : comment étaient déplacés ces blocs de pierre massifs ? A part avec la potion magique, comment peut-on les mettre "debout" ?

Les alignements de Carnac

L'alignement du Ménec

dsc02765

dsc02766

L'alignement de Kermario et son dolmen

dsc02771

dsc02772

dsc02773

dsc02774

dsc02776

dsc02777

dsc02778

dsc02780

dsc02782

dsc02788

dsc02786

dsc02790

dsc02795

dsc02796

L'alignement de Kerlescan et son tumulus

dsc02820

dsc02819

dsc02821

dsc02827

dsc02829

dsc02833

dsc02832

dsc02830

dsc02831

Le quadrilatère et le menhir du Manio

Pas rassasiés par le nombre impressionnant de "cailloux" que nous avions déjà vus, nous avons ensuite pris la direction du site du Manio, classé au titre des monuments historiques depuis 1900.

Pour voir ce site, il faut s'enfoncer dans la forêt, marcher sur un sentier pendant quelques minutes jusqu'à la clairière où se trouve le quadrilatère et, à une cinquantaine de mètres, le Géant du Manio.

Le quadrilatère du Manio est un enclos, orienté nord-est/sud-ouest, délimité par des blocs de granit de différentes tailles. L'enclos mesure 37 mètres de long, 10 mètres de large à l'est et 7 mètres de large à l'ouest. Les archéologues pensent que ce quadrilatère délimiter autrefois un tumulus aujourd'hui disparu.

dsc02797

dsc02798

dsc02799

dsc02800

dsc02803

L'impressionnant Géant du Manio se trouve à quelques mètres, son sommet domine le site du quadrilatère, dont il est le menhir indicateur, du haut de ses 6,50 mètres. Il doit son nom au fait que sa forme rappelle celui d'une tête et également au fait que c'est le plus grand menhir du site des alignements de Carnac.

dsc02804

dsc02808

dsc02811

dsc02809

Se retrouver au pied de ce géant est particulièrement impressionnant car là aussi de nombreuses questions se posent (la plus importante étant : la "tête" a-t-elle sculptée volontairement ou est-ce le résultat de l'érosion ?) mais resteront très certainement sans réponse.

Le cairn de Kercado

Situé au sud de l'alignement de Kermario, le cairn de Kercado est lui aussi "caché" dans la forêt. Pour s'y rendre, il faut suivre les panneaux depuis la route de Kerlescan puis emprunter le chemin de Kerhoc'h. A l'arrivée, vous trouverez un parking entouré par un restaurant (fermé au moment où nous y étions), un autre grand bâtiment (qui serait une chambre d'hôtes si j'en crois Google) et une petite église pleine de charme.

dsc02834

L'entrée du site se fait en passant par une petite cabane où un document qui explique l'histoire et la manière dont est construit le cairn (ou tumulus) de Kercado est disponible. Après quelques minutes de marche sur un sentier de forêt, nous arrivons au cairn, monument historique depuis 1923.

Le site de Kercado est magnifique et, mieux : il est possible de visiter le cairn. Bon, en plus d'avoir le vertige, je suis un peu claustro donc j'ai quand même hésiter un peu avant de rentrer dans ce petit tunnel formé par des blocs de pierre monumentaux posés et assemblés à la manière d'un puzzle (sans ciment pour les coller ensemble ... sont fous ces celtes !) ... mais bon, ils sont installés comme ça depuis près de 7000 ans, pourquoi tomberaient-ils juste au moment où je suis dessous (on se rassure comme on peut !) ?

dsc02836

dsc02835

Honnêtement je ne regrette pas de m'être forcée à rentrer car c'est réellement très impressionnant de voir le cairn de l'intérieur, de voir justement l'assemblage des blocs de pierre pour former un tout solide et inébranlable. La chambre dans laquelle mène le couloir, mesure 2,90 mètres de large pour 3 mètres de long et son plafond, à 2,30 mètres de hauteur, est une "table" unique (comprenez une seule pierre) : vraiment très impressionnant donc !

Au cours de ces visites, je me suis posée beaucoup de questions sur le pourquoi et le comment de tels monuments. Et même si un certain nombre d'explications ont été formulées, j'ai du mal à ne pas me dire que les interprétations qui ont été faites de ces lieux sont forcément les bonnes ... Les monuments présents à Carnac sont mystérieux et réellement fascinants. Découvrir Carnac, ce n'est pas seulement découvrir un petit bout de la Bretagne, c'est aussi s'évader totalement hors du temps, des considérations d'aujourd'hui et s'interroger sur le mode de vie de nos ancêtres, leurs croyances ... et sur bien d'autres choses !

14 Replies to “Evasion en Bretagne : à la découverte de Carnac”

  1. super découverte, ça donne vraiment envie

  2. J’ai déjà visité deux fois le site de Carnac et je reste toujours intriguée par ces pierres alignées : saura-t-on enfin un jour qui les a mis là et pourquoi ? A-t-on finalement vraiment envie de savoir ? Un endroit vraiment particulier à voir !

  3. J’ai déjà visité deux fois le site de Carnac et je reste toujours intriguée par ces pierres alignées : saura-t-on enfin un jour qui les a mis là et pourquoi ? A-t-on finalement vraiment envie de savoir ? Un endroit vraiment particulier à voir !

    1. Petites Evasions Grandes Aventures dit : Répondre

      Tout à fait d’accord avec toi Tiphaine !

  4. Carnac, une partie de mon enfance, ses dolmens, ses glaces, sa plage, ses boutiques, ses petites restos, son marché le dimanche matin … jai eu la chance de me promener enfant au milieu des champs de dolmens, un super souvenir.
    Je préfére Carnac hors saison, c’est plus respirable.

  5. Carnac, une partie de mon enfance, ses dolmens, ses glaces, sa plage, ses boutiques, ses petites restos, son marché le dimanche matin … jai eu la chance de me promener enfant au milieu des champs de dolmens, un super souvenir.
    Je préfére Carnac hors saison, c’est plus respirable.

    1. Petites Evasions Grandes Aventures dit : Répondre

      Je l’ai visité en novembre, donc c’était tranquille et ça m’allait très bien comme ça, avec plein de monde partout j’aurais pas pu faire les mêmes photos ! ^^
      En tout cas c’est vraiment un très bel endroit, et quand tu le visites enfant ça doit être encore plus impressionnant et intriguant !

  6. Carnac, une partie de mon enfance, ses dolmens, ses glaces, sa plage, ses boutiques, ses petites restos, son marché le dimanche matin … jai eu la chance de me promener enfant au milieu des champs de dolmens, un super souvenir.
    Je préfére Carnac hors saison, c’est plus respirable.

    1. Petites Evasions Grandes Aventures dit : Répondre

      Je l’ai visité en novembre, donc c’était tranquille et ça m’allait très bien comme ça, avec plein de monde partout j’aurais pas pu faire les mêmes photos ! ^^
      En tout cas c’est vraiment un très bel endroit, et quand tu le visites enfant ça doit être encore plus impressionnant et intriguant !

  7. je n ai pas visité Carnac mais en rentrant de Belle île en Mer j e suis passé du côté de la plage et de la Trinité
    pt être pour une prochaine visite
    j aime tant la Bretagne

  8. JEAN-CHARLES BOURGEOIS dit : Répondre

    Merci pour ce site internet dédié aux alignements de Carnac, c’est un lieu que j’aime beaucoup pour sa qualité énergétique. Pour moi il fait partie des sites avec un haut taux vibratoire.
    J’ai apprécié les nombreuses photos de votre blog, on s’y replonge facilement.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.