Road trip en Louisiane : premier(e)s pa(rade)s à la Nouvelle-Orléans

Pour notre première journée en Louisiane, nous avions décidé d'aller explorer le célèbre French Quarter (ou Vieux carré français) dont les bâtiments, tout aussi célèbres, ont été construits par ... les espagnols !

dsc03285

Petite parenthèse historique nécessaire parce que je sens bien que vous êtes confus(e) :

La ville a été fondée, en 1718, par Jean-Baptiste Le Moyne de Bienville (un français de Montréal) et se limitait alors au Vieux carré, dont les plans ont été dessinés par un architecte français (Adrien de Pauger, si vous voulez tous savoir). En 1762, la Louisiane est cédée à l'Espagne. En 1788 et 1794, deux incendies détruisent une grande partie de la ville et, donc, les bâtiments français datant de la fondation de la ville. Les Espagnols construisent alors les bâtiments de style colonial espagnol que nous connaissons aujourd'hui.

Maintenant qu'on sait où on met les pieds, commençons la balade ...

Le quartier de Tremé

Pour nous rendre dans le French Quarter, nous traversons une partie du quartier de Tremé dans lequel nous habitons pour deux nuits, un quartier qui a mauvaise réputation la nuit venue mais qui, à la lueur du jour, a tout d'un village expo présentant l'architecture typique de Louisiane.

Les maisons se succèdent mais ne ressemblent pas : différentes couleurs, un ou deux étages, parfois de grandes colonnes parfois non, souvent une petite terrasse sur le devant avec un rocking-chair. Quand on croise un habitant, on a toujours le droit à un "Hey, how you are doing ?" (non non, pas à la manière de Joey dans Friends) souriant et sincère.

Peu habitués à ce genre de choses à l'échelle d'une ville, on est a agréablement surpris par l'accueil des habitants du quartier (et finalement, ce n'est pas une spécificité du quartier, ni même de la Nouvelle-Orléans car partout où nous sommes allés en Louisiane, les gens se sont montrés très accueillants et bienveillants.).

dsc03229

2016-01-31-09-29-07-1

dsc03216

dsc03220

dsc03243

Le French Quarter

Quand on arrive (en ville) dans le French Quarter, au départ c'est assez calme, on en profite pour faire des photos de tous les jolis bâtiments qui nous entourent.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Et puis, assez rapidement, les rues se remplissent de gens et de musique, forcément ! Un peu comme si c'était la Fête de la Musique, mais en mieux. Les musiciens jouent réellement d'un instrument, seul ou à plusieurs, les passants se regroupent autour d'eux, l'ambiance est joyeuse et chaleureuse ... Pas de doute, on est bien à la Nouvelle-Orléans !

Le French Quarter est décoré aux couleurs de Mardi Gras : guirlandes, masques, beads et autres accessoires jaunes, violets et verts, ornent les volets, les fenêtres, les lampadaires et chaque recoin de la ville. Toutes ces décorations donnent vraiment un visage particulier à la ville et on voit toute l'importance que peut avoir Mardi Gras pour les locaux. Il est tôt et les parades n'ont pas encore commencé mais certaines personnes sont déjà sur les balcons et jettent déjà quelques colliers à ceux qui passent en dessous.

dsc03269

dsc03324

dsc03282

dsc03261

dsc03327

dsc03312

2016-01-31-15-49-33-1

On déambule au hasard des rues dans le French Quarter, on suit les notes de musiques, on découvre de jolis bâtiments avec des balcons où s'épanouissent de magnifiques plantes, on profite d'autres éclats de musique çà et là. Finalement, nos pas nous mènent au French Market, le marché couvert de la Nouvelle-Orléans, une jolie construction sous laquelle se trouvent des spécialités gastronomiques locales mais aussi tout un tas de souvenirs à ramener dans vos valises.

dsc03257

dsc03284

dsc03286
dsc03323

dsc03274

dsc03275

2016-01-31-10-36-55

Après avoir vu un bon millier de masques colorés, de T-Shirts aux couleurs de Mardi Gras, de chapeaux en tous genres et de trucs en peau de faux croco, on se rend sur les berges du Mississippi pour rencontrer enfin l'un des plus longs fleuves d'Amérique du Nord (avec son affluent le Missouri). Il coule paisiblement devant nos yeux, large, imposant et on mesure toute l'importance des digues et autres aménagements construits pour contenir The Great River. On le suit jusqu'au niveau de Jackson Square où on se replonge dans la ferveur de la ville.

2016-01-31-10-42-02

dsc03280

dsc03281

Histoire de reprendre des forces après toute cette marche et ces découvertes, on a fait un arrêt à The Grill, un diner (comme on en voit dans les films américains) où des tabourets noirs entourent un comptoir qui serpente à travers toute la pièce. C'est bruyant, vivant, à l'image de la ville, la nourriture est simple mais bonne et on ne repart pas avec avec la faim !

Notre première parade à la Nouvelle-Orléans

Durant notre matinée de balade, on a vu qu'il se tramait un truc sur Canal Street : des barrières partout le long de route, des personnes qui s'installent devant ses barrières ... Après consultation de l'application Mardi Gras Parade Tracker sur nos téléphones (merci le roaming), on a su qu'une parade allait défiler dans l'après-midi.

Premier jour sur place et première parade donc, celle du Mystic Krewe of Femme Fatale, l'heure pour nous de découvrir en vrai cette coutume américaine qui attire les foules, locaux et touristes confondus. On arrive à se placer pas trop loin de la barrière, on a acheté trois colliers de beads chacun pour commencer la collection et on attend que le grand défilé commence.

La première fanfare arrive, au loin on voit les premiers chars, les spectateurs s'agitent et le bruit - des instruments de musiques, des gens qui crient, des sabots des chevaux et es chaussures des participants des fanfares qui claquent contre le bitume - enfle et résonne dans Canal Street.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une belle ambiance règne sur Canal Street, les personnes des chars jettent une quantité impressionnante de beads et autres accessoires aux couleurs de Mardi Gras, c'est l'effervescence, les gens se jettent sur les projectiles, ça se bouscule un peu mais ça reste toujours bon enfant.

Une heure plus tard, la parade est terminée, on ne voit même plus nos trois colliers du départ et on a un peu l'impression d'être Mister T (mais si, le mec dans Agence Tous Risques), en (beaucoup) plus souriants ...

(Petite parenthèse "J'ai testé pour vous [et je vous le déconseille]" => regarder vos chaussures quand les chars passent. Quand on s'y attend pas, se prendre un collier par la figure fait TRÈS mal !)

2016-01-31-16-33-22-1

2016-02-01-08-20-30
Comme on est sympa on a fait profiter Citada de notre butin !

Barkus, parce que les chiens aussi ont leur parade !

On l'a pas vu en entier parce qu'on était trop occupés à se balader, mais oui, à la Nouvelle-Orléans il existe bien une parade spéciale pour les chiens. Entièrement déguisés, masqués, accessoirisés ou même parfois peints, nos amis à quatre pattes défilent dans le French Quarter accompagnés de leur propriétaire (entièrement déguisés, masqués, accessoirisés ou même parfois peints). Les toutous sont promenés en laisse ou non, ils sont parfois couchés dans des mini-chars et c'est eux les rois de la fête !

2016-02-010

Où boire un verre après le spectacle la parade ?

Un peu fatigués de notre journée de marche et de capture de beads, on s'est dit qu'on avait bien le droit à une petite pause dans un bar, sur un canapé, au grand air sur un balcon ... Non en vrai au départ on voulait juste se poser et puis on a trouvé THE spot, comme décrit juste avant, à l'American Sports Saloon.

C'était une belle première journée à la Nouvelle-Orléans, à l'image du reste de ce voyage en Louisiane !

7 Replies to “Road trip en Louisiane : premier(e)s pa(rade)s à la Nouvelle-Orléans”

  1. c’est trop beau ! ça donne trop envie <3

    1. ? Te reste plus qu’à planifier un voyage là-bas, c’est sur la route entre le Costa Rica et le Canada en plus … Moi je dis ça, je dis rien ?

  2. lol !! pas con !! je vais y penser 🙂
    mais pas sure de trouver des chiens déguisés en plein mois de juillet ….et ça c’est nul !

    1. Ahah ! Je parierais pas sur ça, tout est possible à NOLA ! ^^

  3. Cette ville me fascine, on à l’impression que c’est tous les jours la fête là bas. C’est vraiment comme dans les films. J’adore l’architecture coloniale par contre pauvre toutou arc-en-ciel ! Il a rien demandé lui.

    1. Tu y est déjà allée ? C’est vrai que c’est assez festif comme ville c’est très sympa. Et les bâtiments … ?

      1. Non je n’y suis jamais allée, mais ton récit est exactement comme ce qu’on voit dans les films et séries. Forcément ça fait super envie. J’ai hâte de visiter cette ville et cette région des US un jour.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.