Itinéraire et infos pour un séjour d’une semaine à Venise

En attendant d’avoir plus de temps pour vous raconter notre voyage d’une semaine à Venise (et sur les autres îles de cette belle lagune), je vous propose un article pratique avec plein d’informations et une carte qui regroupe les endroits où nous sommes allés et que je vous recommande.

Cette carte correspond donc à ce que nous avons vu et visité (et aussi mangé et bu) en une semaine, du dimanche au dimanche, avec un pass 72h pour les vaporetto et Mardi Gras au milieu (enfin le mardi, donc pas exactement au milieu mais vous comprenez l’idée).

Ou dormir à Venise ?

Dans le quartier du Cannaregio ! C’est un quartier plutôt calme et vraiment magnifique (gros coup de cœur de ce voyage pour moi), dans lequel on est proche de l’agitation vénitienne sans en subir les désagréments.

Le logement que vous avions choisi, et que je vous recommande vivement avait beaucoup d’avantages :

  • Le fait qu’il se trouve dans ce joli quartier, tout d’abord.
  • Sa situation dans le quartier, puisqu’il se trouve à proximité de l’embarcadère Fondamente Nove d’où arrive et part le bateau pour l’aéroport. Choisir ce logement nous a donc éviter de traverser tout Venise avec le doux bruit des roues de nos valises dans les oreilles et de devoir soulever cette même valise à chaque fois qu’un pont se trouvait sur votre chemin (soit tous les 20 pas environ).
  • Avoir un Coop (petit supermarché) à 5-10 minutes de son lieu de villégiature, c’est bien pratique quand on a pas envie de manger tous les jours au resto !

Au-delà de sa situation ce logement était vraiment agréable, bien équipé et notre hôte sympathique, n’hésitez donc pas à le réserver si vous séjournez à Venise.

Comment se déplacer à Venise ?

Depuis l’aéroport

Plusieurs solutions existent pour rejoindre Venise depuis l’aéroport Marco Polo. Ayant déjà expérimenté le bus lors de notre premier voyage, nous avons cette fois utilisé le bateau grâce aux lignes Alilaguna. Bien que plus coûteuse que le bus (27€ l’aller-retour en bateau contre 15€ en bus), j’ai préféré cette solution qui permet de se mettre directement « dans le bain » vénitien et qui, à l’arrivée, offre une vue magnifique sur la ville.

À Venise

À pieds ! Les trajets en vaporetto coûtent un peu cher donc mieux vaut privilégier ses pieds (pour ensuite mieux pouvoir se faire plaisir au resto 😉). Afin de faire des économies sur ce point, nous avons planifié notre séjour en fonction : 4 jours consacrés à Venise,  les 3 autres aux autres îles de la Lagune, le pass 72h était donc suffisant pour nous.

L’autre avantage de se déplacer à pied c’est qu’on profite vraiment de Venise, de ses dédales de rues (de ses culs de sac aussi, parce que ça fait parti du charme de Venise), des petites cours pleines de charme cachées de l’autre côté d’un sottoportego …

NB : pour les personnes de moins de 30 ans, la Rolling Card (qui s’achète notamment au Pont du Rialto) permet d’obtenir des réductions sur le prix des transports et sur d’autres choses (entrée de certains musées notamment).

Sur les autres îles de la lagune

Là encore : vos pieds (et à limite un vélo sur l’île du Lido) ! Parce que souvent c’est le seul moyen de locomotion possible et que, par opposition à une éventuelle balade en barque, ça reste la meilleure manière de visiter ces îles car c’est celle qui offre le plus de liberté et laisse vraiment place à l’exploration.

On mange quoi à Venise ?

Des cichettis, des cichettis et encore des cichettis ! C’est traditionnel, c’est bon, ça nourrit et c’est pas cher : c’est parfait donc ! Vous trouverez ces « tapas vénitiens » un peu partout mais je vous recommande vivement ceux de Da Luca e Fred et de la Rosticceria San Bartolomeo (en plus des adresses présentées sur ma carte, je vous encourage vivement à consulter celles de Lucie, vénitienne d’adoption) !

Si vous préférez manger quelque chose d’un peu plus consistant, rassurez-vous, Venise c’est une ville à part mais ça reste l’Italie et vous pourrez aisément faire une overdose de pâtes et de pizzas ! Mes coups de cœur : les lasagnes du Bar ae Maravegie (à Venise) et du Ristorante Al Redentore (sur l’île de la Giudecca) et la pizza de l’Osteria Barababao.

Cichettis de la Rosticceria San Bartolomeo

<

lt; h2 style= »text-align: justify »>Que faire à Venise ?

Déambuler, flâner, se laisser porter par la curiosité, suivre ses pieds et son instinct, traverser la ville dans un sens puis dans l’autre, admirer les façades, observer le ballet incessant des gondoles, écouter la vie résonner dans les petites ruelles, suivre les pigeons, …

Et pour ceux qui aurait besoin d’un programme plus concret :

  • Découvrir les différents quartiers de Venise (si si c’est concret ça),
  • Admirer toutes les églises (et en particulier la Basilique San Marco et celle de Santa Maria della Salute), et les nombreux ponts que vous croiserez,
  • Visiter le Palais des Doges et les musées de la Piazza San Marco pour connaître l’histoire de la Sérénissime,
  • Profiter du Marché du Rialto de bon matin,
  • Prendre de la hauteur pour observer Venise depuis le dernier étage de la Fontego dei Tedeschi,
  • Profiter de la ville et de ses magnifiques bâtiments en parcourant le Canal Grande en vaporetto,
  • Photographier le spectacle des bateaux naviguant dans la lagune une fois la nuit venue …

Bref, je vous invite à suivre les repères sur la carte ou, plutôt, à ne surtout pas le faire pour vraiment profiter de Venise et vivre votre propre expérience de cette ville si singulière.

Et si, des fois, vous aviez peur de vous perdre à Venise, dites vous bien que « on ne peut pas se perdre quand on ne sait pas où on va » !

Le Cannaregio

<

lt;<
aption id= »attachment_11908″ align= »aligncenter » width= »1067″] La Basilique Santa Maria della Salute[/caption]<<
aption id= »attachment_11910″ align= »alignnone » width= »1067″] Le Pont des Soupirs (mais était-ce vraiment la peine de le présenter ?)[/caption]<<
aption id= »attachment_11909″ align= »aligncenter » width= »1067″] A l’intérieur du Palais des Doges[/caption]<<
aption id= »attachment_11904″ align= »aligncenter » width= »1600″] La halle aux poisson du marché du Rialto[/caption]< p style= »text-align: justify »>

Pourquoi aller sur les autres îles de la lagune vénitienne ?

(Exercice périlleux, je vais tenter de ne donner que trois raisons pour chaque île)

  • La Giudecca : pour le charme de ses ruelles calmes, pour le joli bâtiment qui abrite l’Università Internazionale dell’Arte et pour le magnifique Cloître de Santi Cosma e Damiano.
  • San Giorgio de Maggiore : pour la vue sur la Basilique Santa Maria della Salute et sur Venise (c’est valable aussi pour la Giudecca mais ça aurait fait quatre raisons), pour voir l’intérieur de l’église San Giorgio de Maggiore et (même si nous on ne l’a pas fait) pour voir Venise d’en haut.
  • Mazzorbo : pour le calme qui y règne, pour les jolies maisons colorées qui s’y trouvent et pour la vue sur Burano.
  • Burano : pour la beauté du Sestiere San Mauro, pour se perdre dans les petites rues du Sestiere San Martino (Destra et Sinistra) et pour se balader le long du Rio de la Giudecca.
  • Murano : pour flâner le long de la jolie Fondamenta Manin, pour voir des œuvres en verre impressionnantes au détour des rues et dans les vitrines et pour voir comment se fabrique un vase en verre de Murano à la Fucina del Vetro.
  • Le Lido : pour les impressionnantes et jolies maisons qui s’y trouvent, pour voir un hôpital abandonné (ohé ohé) et pour la vue sur la lagune.

Et Mardi Gras à Venise c’est comment ?

Pour faire bref (je vous en parlerai plus longuement dans un autre article) : c’est vivant au niveau de la Piazza San Marco et pas trop au-delà. On n’avait pas vraiment regardé le programme avant d’y aller et on pensait se laisser porter mais ça n’a pas trop marché … On a donc été principalement à San Marco où se déroule des « défilés-concours » en costume (parfois très impressionnants) et aux alentours où les personnes déguisées se laissent gentiment prendre en photo par les hordes de touristes sauvages (si si je vous assure, sauvages c’est le mot !)

Une publication partagée par Pauline (@ptitesevasionsgrandesaventures) le Oùcheter son masque à Venise ?

Vous allez vite vous rendre compte que pour cela vous avez (plus que) l’embarras du choix entre les magasins spécialisés et les stands présents à tous les coins de rue. On a fouillé longtemps pour dénicher des masques un peu originaux, pas trop encombrants et agréables à porter. On les a finalement trouvé dans la boutique Tà Kalá Venezia qui se trouve sur la Strada Nova. Parmi toutes les jolies créations proposées dans cette boutique colorée se trouvaient une collection de masques en cuir absolument magnifiques, on a opté pour des versions relativement simples puisqu’on savait que nos valises ne pourraient malheureusement pas contenir une reproduction de la Méduse par exemple … De toutes les boutiques dans lesquelles nous sommes rentrés (et on est rentrés dans beaucoup de boutiques !), Tà Kalá Venezia est celle que nous avons préférée, pour la diversité des masques proposés et aussi leur qualité.

Si vous avez la moindre question concernant l’organisation d’un futur voyage à Venise, n’hésitez pas à la poster en commentaire ou à m’écrire ici : ptitesevasionsgrandesaventures@gmail.com

A dopo !

Ciao !

8 Replies to “Itinéraire et infos pour un séjour d’une semaine à Venise”

  1. Super article, très complet et utile 🙂 merci pour la mention aussi 💙

    1. Rooo merci Lucie, ça me touche beaucoup venant d’une pro de l’Italie et, a fortiori de Venise comme toi 🙂 Et pour la mention c’est avec grand plaisir <3

  2. Merci pour ces bonnes petites adresses 😉 je vais les ajouter à ma collection.

  3. Bonjour,

    Très bel article et vraiment complet.Pour être allée à Venise il y a 2 ans, j’ai l’impression de repartir en voyage et de découvrir plein de choses que je n’avais pas vu !!

    1. Merci beaucoup Sonia, ça me fait très plaisir de lire ça !
      Et s’il y a des choses que tu n’as pas vues, ça te fait une belle excuse pour y retourner ^^

  4. Super résumé ultra complet. Que de bons et beaux souvenirs tu me rappelles là.

Laisser un commentaire