Street art à Bordeaux : balade photographique à Darwin

La série d’articles à propos de street art continue et je vous propose aujourd’hui de faire escale dans un lieu devenu emblématique pour les amateurs de cet art urbain et incontournable lors d’un séjour à Bordeaux : Darwin Écosystème.

Après Montréal et Munich, retour en France donc pour découvrir ce lieu alternatif bordelais. Située sur la rive droite de la Garonne, sur le quai des Queyries, cette ancienne caserne militaire qui s’étend sur près de 20 000 m² est aujourd’hui devenu le lieu de rassemblement de tous les passionnés de street art, mais pas seulement.

En effet, en plus des murs d’expression mis à disposition des graffeurs, Darwin c’est aussi un magasin général, un skate-park géant, une épicerie bio, un restaurant, des espaces de coworking, une ferme urbaine et aussi un terrain pour s’adonner au bike-polo (!) Un véritable écosystème donc, un petit quartier à part (entière) dans le quartier Bastide-Niel, un lieu de découvertes et d’échanges.

Nous c’est bien pour le street art qu’on y est allé et on a adoré !

Ici chaque pan de mur est une feuille blanche à embellir, colorer, faire vivre et faire vibrer pour les graffeurs. Les styles se mélangent, les couleurs explosent ça et là, elles attirent l’œil et guide le visiteur. On va d’œuvres et en œuvres, comme un insecte de fleurs en fleurs, on butine, on admire, on commente, on photographie et puis on repart vers la prochaine oeuvre, la prochaine fresque, le prochain tag …

Dans ce lieu rendu à la nature (et aux graffeurs), l’art cohabite avec le végétal, ce qui rend la balade encore plus agréable, et atypique aussi ; la nature se mêle à l’urbain, ou le contraire, on ne sait plus vraiment.

A certains endroits, on observe des superpositions de fresques, de tags, l’art est ici tout le temps ou mouvement, le lieu évolue sans arrêt et la balade que je vous montre ici ne sera certainement pas la même que celle que vous ferez si vous décidez à votre tour d’aller à Darwin. Et c’est aussi ça qui fait la magie de ce lieu, son renouvellement permanent, son effervescence continue, sa capacité d’adaptation qui fait que son nom lui va comme un gant !

La caserne n’est plus occupée par les militaires depuis 2005 et, depuis, les bâtiments, aujourd’hui sans toit ni cloison, vivent au rythme des sessions de peintures mais aussi des événements qui s’y déroulent puisque Darwin accueille par exemple le Climax Festival.

 

Dans ces bâtiments sans toit, le soleil agit parfois comme un projecteur et fait ressortir encore davantage les couleurs d’une fresque, la puissance d’un tag. Les jeux d’ombres produits par la charpente métallique apportent encore plus de reliefs au lieu et parfois même aux œuvres.

Quelques informations pratiques à propos de Darwin :

  • Darwin est situé au 87 Quai des Queyries, une station de VCub se trouve juste devant l’entrée et le tram A (arrêt Stalingrad) vous amène à 10 minutes à pieds du site.
  • L’hiver le site est ouvert du jeudi au dimanche de 12h à 14h30 et de 19h à 22h30 et l’été (soit de juin à septembre) du mardi au dimanche aux mêmes horaires.
  • L’entrée sur le site est gratuite.
  • Pour tout savoir sur le lieu, consultez le site Darwin Camp.

Épinglez-moi !

2 Replies to “Street art à Bordeaux : balade photographique à Darwin”

  1. Ce lieu semble être devenu un incontournable! Je ne connais pas trop Bordeaux, mais les photographes semblent aimer ce lieu!

    1. Si tu aimes le street art c’est vraiment un lieu à découvrir, les fresques sont magnifiques !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.