Evasion sur les routes de Bretagne : 22 lieux à voir dans le Finistère

Été 2018, le ciel est bleu (le temps est bon*), le soleil brille fort et nous arpentons les routes de Bretagne en van après trois jours passés aux Vieilles Charrues, à Carhaix. On a décidé de prolonger notre séjour breton en s'offrant quelques jours d'itinérance à travers le Finistère, de la Presqu'île de Crozon à Concarneau. L'idée de ce mini road trip breton était de se laisser porter par le van (:D) et de profiter des richesses du Finistère.

De villages de caractère en plages paradisiaques, de sentiers côtiers remarquables en villes passionnantes, notre séjour dans le Finistère a été marqué par de belles étapes, que j'ai décidé de partager avec vous. Voici donc une sélection, non exhaustive évidemment, de lieux à voir lors d'un séjour sur ce territoire qui, à l'ouest, on peut le dire, finit la terre de France métropolitaine en beauté !

Il y a évidemment bien plus à dire, et à voir, sur tous ces lieux mais cet article n'est là que pour vous mettre l'eau à la bouche en attendant les suivants et pour vous donner des pistes pour préparer un séjour sur place. Si vous avez des questions, n'hésitez pas à les poser en commentaire ou par mail !

*si vous ne connaissez pas encore cette chanson, écoutez-là aux risques et périls de votre santé mentale 😀

Le Faou

Aux portes de la Presqu’Île de Crozon, la Petite Cité de Caractère du Faou vaut largement un arrêt, voire un détour ! Depuis la Place aux Foires, dirigez-vous vers l’ouest et arrêtez-vous quelques instants sur la Place des Fusillés et Résistants pour observer les jolis bâtiments qui vous entourent. Flâner ensuite le long de la Rue du Général de Gaulle pour découvrir les sublimes maisons à encorbellement. Construites au 16e siècle, ses bâtisses sont parfaitement conservées et donnent un charme unique au Faou. Au bout de cette rue se dresse un bel édifice : l’Eglise Saint-Sauveur, surplombée par un joli clocher de style Renaissance. A ses pieds, l’Aber du Faou, où baigne quelques bateaux, vit au rythme des marées.

Le Pont de Térénez

Trait d’union entre le Faou et Crozon, le Pont de Térénez permet de traverser l'Aulne et d’éviter un détour de 47 kilomètres. Le premier Pont de Térénez, un pont suspendu construit entre 1913 et 1925 a été détruit en août 1944 par l'armée allemande. En 1952, un nouveau pont, basé sur les piles de l'ancien, est mis en service. Fragilisé par des matériaux de mauvaise qualité, il est placé sous surveillance en 1992 et remplacé dès 2011 par le pont à haubans moderne que l'on traverse aujourd'hui. Prenez donc le temps d’admirer les lignes modernes et épurées du Pont de Térénez et de profiter de la vue sur l’Aulne depuis les belvédères à proximité, vestiges du pont de 1952.

Crozon

Située au centre de la Presqu’île à laquelle elle a donné son nom, la commune de Crozon comprend au total 155 villages et hameaux et occupe une surface importante de sa presqu’île. Le bourg de Crozon, lui, s’étend tout autour de la belle Eglise Saint-Pierre. Avant de découvrir le village et ses jolies maisons en pierres, prenez le temps de contempler sa nef aux voûtes bleutées, son retable minutieux et ses vitraux colorés. Prenez ensuite le temps de vous perdre dans les ruelles de Crozon, vous y découvrirez des portes singulières mais aussi des façades toute en pierres et d’autres où se mêlent pierres et couleurs.

Morgat

Situé sur la commune de Crozon, Morgat est un petit paradis pour les amateurs de belles plages et de grandes demeures de charme. Les plages de Morgat et du Porzic, entrecoupées pour la Pointe du Rulianec, offrent une bande plutôt caillouteuse d’un côté et une large étendue de sable blanc de l’autre côté (avec quelques cailloux lorsqu’on s’éloigne de l’eau). Dans les deux cas, la balade avec vue sur les bateaux qui mouillent au large, dans une eau cristalline, est très agréable. En vous promenant le long du Boulevard de la Plage ou de la Rue René Madec, vous pourrez admirer d’un côté la mer et de l’autre les jolies maisons de Morgat, dans lesquelles, on s’imagine sans peine passer des vacances ou bien plus !

Le Cap de la Chèvre

C'est l'extrémité sud de la Presqu'île de Crozon, le bout du monde de ce magnifique bout de terre rocheuse. Après avoir passé l'adorable village classé de Rostudel, continuez sur le D255 pour rejoindre le parking du Cap de la Chèvre. De là, prenez le sentier de votre choix et explorez à volonté et sans modération ce lieu naturel magnifique et préservé. Sur ce cap, les bruyères s'étendent à perte de vue donnant une belle teinte violette à ces paysages rocailleux. En contrebas, la mer, dans des teintes variées allant du turquoise au bleu foncé, vient lécher les rochers, les façonner pour parfaire encore ce paysage sauvage où la nature est reine.

La Pointe de Dinan

Situé au nord du Cap de la Chèvre, à l’ouest de Crozon, la Pointe de Dinan offre elle aussi un lieu de promenade et des panoramas remarquables. Une fois garés sur le parking, prenez la direction de l’ouest et profitez d’une vue impressionnante sur le sud de la presqu’île, en toile de fond, et la plage fossile de Porzh Koubou (aussi appelée « plage de fer »), au premier plan. Continuez vers l’ouest pour admirer la Pointe de Dinan et ses roches morcelées, travaillées et taillées par l’eau et les éléments. Puis, un peu plus loin vers le nord, vous pourrez contempler le Château de Dinan, forteresse naturelle toute en rochers reliée à la terre par une arche, creusée par la mer. Superbe non ?

La Pointe de Pen-Hir

Une nouvelle pointe, d’autres paysages, et toujours le même émerveillement. Située au nord de la Pointe de Dinan, à Camaret-sur-Mer, la Pointe de Pen Hir est un site naturel exceptionnel. Regardez donc cette pointe rocheuse, de 90 mètres de haut, qui s’étend fièrement vers le sud, dans la mer d'Iroise. Dans son prolongement, observez les Tas de Pois, composés de six parties distinctes, autrefois rattachées à la pointe. Pen-Hir est aussi un lieu de mémoire puisqu’une croix monumentale rendant hommage aux Bretons de la France Libre, visible à plusieurs kilomètres à la ronde, coiffe cette Pointe. La nuit arrive alors que vous arpenter encore les rochers de Pen-Hir ? Ça tombe bien, vous êtes à l’endroit parfait pour vivre un coucher de soleil inoubliable !

Les alignements de Lagatjar

Non loin de la Pointe de Pen-Hir se trouve un autre site notable de Camaret-sur-Mer : les alignements de Lagatjar. A l'image de ceux de Carnac, ces alignements mégalithiques témoignent de la présence humaine sur la Presqu'île de Crozon depuis 3000 avant notre ère. A quelques mètres des habitations, vous pourrez donc observer les 65 menhirs que compte aujourd’hui ce site (un recensement de 1793 en dénombrait 700). Classé au titre des Monuments Historiques depuis le 18 juin 1883, cet alignement, composé de trois lignes de menhirs, dessine un ensemble dont le caractère serait vraisemblablement astronomique. En attendant, une chose est sûre : l’enchantement, lui, est bien au rendez-vous lorsqu’on se promène sur le site de Lagatjar !

Le Manoir Saint-Pol Roux

A quelques mètres des alignements de Lagatjar, les ruines oniriques du Manoir Saint-Pol Roux ne manqueront pas de vous envoûter à leur tour. Maison de pêcheur transformée en manoir à tourelles par le poète et dramaturge Paul-Pierre Roux, cette bâtisse a d’abord été baptisée « Manoir du Boultous » puis « Manoir de Coecilian » en hommage au fils de l’homme de lettres. Vidé de ses habitants pendant la Seconde Guerre Mondiale puis bombardé, ce manoir jamais reconstruit offre désormais une fenêtre singulière sur la mer. En empruntant le chemin qui mène à la plage de Pen Hat, vous pourrez vous approcher de ces vestiges habillés de lianes vertes et goûter à la poésie du lieu.

La Batterie de Cornouaille

Rendez-vous maintenant dans la partie septentrionale de la Presqu’île de Crozon, aussi appelée Presqu’île de Roscanvel, pour explorer la Pointe de Cornouaille et la Batterie du même nom. En contrebas de la route, et après avoir emprunté un sentier un peu escarpé, vous pourrez observer une structure militaire dont les premières pierres ont été posées au 17e siècle. Dessinée par Vauban, cette fortification associée au Fort de Mengant sur l'autre rive permettait de défendre l'entrée du goulet de Brest. Au fil des siècles, le site a connu de nombreuses modifications et, suite aux bombardements de la Seconde Guerre Mondiale, seules les fortifications de Vauban ont subsisté. Depuis 2009, le site n’appartient plus au Ministère de la Défense mais au Conservatoire du Littoral.

Roscanvel et sa baie

Le village de Roscanvel, qui a donné son nom à cette partie de la Presqu'île de Crozon, est situé sur la côte oriental de cette langue de terre. Lors de votre passage, ne manquez pas la singulière Eglise Saint-Eloi et son clocher de type cornouaillais. Offrez-vous ensuite une balade au calme dans les ruelles de ce beau village, orné d’hortensias et de volets colorés, ou un moment sur sa plage. De là, vous pourrez profiter d’une superbe vue sur la Baie de Roscanvel, vaste et paisible. Dans ses eaux flottent deux îlots aux allures étranges et à l’histoire sombre : l'île des Morts et l'île Trébéron. Plantées de bâtiments abandonnés largement recouverts par la végétation, ces deux petites îles aujourd’hui abandonnées ont servi de zone de quarantaine et de cimetière au 18e siècle.

Le cimetière de bateaux de Rostellec

De l’autre côté de la Baie de Roscanvel, des dizaines d’épaves de bateaux baignent, abandonnées elles aussi, dans l’Anse de Rostellec. Situé dans le prolongement de l’Île Longue, ce cimetière de bateaux témoigne de l'histoire de la Rade de Brest et de la Presqu'île de Crozon. Beaucoup des coques en bois échouées sur ce petit bout de plage ont été assemblées avec patience et passion par Auguste Tertu, charpentier de marine de la région, mort en 1983. En vous promenant parmi les coques plus ou moins éventrées et colorées, vous pourrez observer d'anciens bateaux de pêche mais aussi des bateaux citerne à eau qui ravitaillaient les îles de Molène et de Sein.

Le Fret

A quelques kilomètres de Rostellec, un petit port calme et agréable vous attend sur la Rade de Brest. Pendant longtemps, le Fret a été un port très actif, notamment grâce aux touristes brestois qui débarquaient là pour se rendre à Morgat, au 19e siècle. Aujourd'hui l'Anse du Fret et son petit village sont relativement paisibles, même si les navettes depuis ou pour Brest existent toujours. Prenez le temps de faire petite balade le long du Quai du Fret pour regarder les jolies maisons et la surprenante tour crénelée de l’ancien café-restaurant. Et ne repartez pas sans vous être arrêter un instant dans l'herbe à côté de l'Epicerie du Bout du Monde pour savourer la quiétude du lieu.

La plage de Trez-Bellec

Au sud-est du Fret, nichée entre la Pointe de Pen ar Vir et celle du Bellec, la plage de Trez-Bellec est un bel endroit pour profiter d'une mer plutôt calme. Longue de 1,3 kilomètres et assez large, Trez-Bellec est également l'endroit parfait pour s'adonner à différents sports nautiques (même en hiver parait-il). Située sur la commune de Telgruc-sur-Mer, cette plage est tournée vers la Baie de Douarnenez et permet en même temps d'apercevoir, au loin, le Cap de la Chèvre. Prenez le temps de vous poser sur son sable blond en regardant les paysages alentours et pourquoi pas, si la température le permet, de vous y baigner !

Douarnenez

Au sud de la Presqu’île de Crozon, dans la Baie qui porte son nom, Douarnenez est une étape incontournable d’un séjour dans le Finistère. Port sardinier majeur de Bretagne, Douarnenez est également la ville qui a vu naître la meilleure des pâtisseries bretonnes : le kouign-amann. Vous pourrez d’ailleurs en acheter de délicieux dans la Boulangerie Des Plomarc'h, siège de l’association des artisans fabriquant « le véritable Kouign Amman de Douarnenez ». Dégustez-le en profitant des jolies ruelles autour des Halles. Ou en flânant sur le Quai du Grand Port, avec d’un côté les nombreux bateaux amarrés dans le port et de l’autre les belles maisons colorées de Douarnenez. Une véritable carte postale bretonne !

La Pointe du Millier

En roulant vers l’est, à quelques kilomètres de Douarnenez, offrez-vous une escale magnifique et emplie de sérénité sur la Pointe du Millier. Rattachée à la commune de Beuzec Cap Sizun, cette pointe marque, avec le Cap de la Chèvre en face, l'entrée de la Baie de Douarnenez. Les falaises de cette pointe atteignent 70 mètres de hauteur à certains endroits. Laissez-vous surprendre par le Phare du Millier et ses allures de maison du bout du monde qui guide les navires depuis 1881. Posez-vous un moment devant ce paysage côtier, à la fois rocheux et parsemé de fougère, observez la mer qui danse dans le soleil couchant, admirez les courbes du Cap de la Chèvre au loin, profitez, tout simplement !

La Pointe du Raz

La Pointe du Raz, labellisé Grand Site de France, est un promontoire rocheux dont la hauteur maximale est de 72 mètres. La zone protégée et labellisée s’étend sur 2000 hectares. Avançant dans la mer comme la proue d'un bateau, la Pointe du Raz fait face à l'Île de Sein et à la mer d'Iroise. Dans son prolongement, vous pourrez observer les silhouettes des rochers de Gorle Greiz et du Phare de la Vieille. Mais pour profiter pleinement de ce lieu singulier, rejoignez le sentier côtier, d’où vous aurez une vue imprenable sur les falaises escarpées et la mer, et faites-en le tour. Quelques mètres après Notre-Dame des Naufragés, sculpté par Cyprian Godebski, face à la mer, vous aurez l’impression d’être au bout du monde.

La Pointe de Lervily

Située à quelques kilomètres au sud-est de la Pointe du Raz, sur la commune d'Esquibien, la Pointe de Lervily est une petite avancée dans la mer, sauvage et agréable pour une balade au grand air. Autrefois occupée par des monuments préhistoriques, la Point de Lervily accueille aujourd'hui un phare-sémaphore reconvertit en gîte de charme et quelques habitations. Autrement, c'est la nature qui occupe tout l'espace. Faites donc une pause iodée à Lervily et suivez le sentier côtier pour profiter du calme et de la beauté de ce lieu. En regardant vers le sud, admirez vers l’océan qui s’étend à perte de vue en vous murmurant dans son clapotis des histoires d’échappées maritimes.

Notre-Dame de Tronoën

Bien plus au sud, en plein cœur du Pays Bigouden, laissez-vous surprendre par Notre-Dame de Tronoën. Erigée au croisement de deux routes, cette chapelle de pèlerinage du 15e siècle, est visible de loin grâce à son clocher avec sa flèche octogonale qui s'élève 30 mètres au-dessus du sol. Admirez cette magnifique construction, ornée de détails fins et précis qui apportent de la douceur à cet ensemble massif et à la rigidité de la pierre. A proximité de l'entrée, prenez le temps d'observer aussi son calvaire, le plus ancien des sept grands calvaires de Bretagne, qui aurait été bâti entre 1450 et 1470. Il est inscrit au titre des Monuments historiques depuis le 13 juin 1894, la Chapelle depuis le 27 août 1907.

Les rochers de Saint Guénolé

Un peu plus au sud, faites escale à Saint-Guénolé pour voir ses célèbres rochers. Vestiges d'une ancienne chaîne de montagne, ses rochers sont constitués de leucogranite, un granite clair qui peut, comme cela a été le cas à Saint-Guénolé, se fissurer et s'éroder. Déformés par des phénomènes d'altérations et d'érosion donc, ces rochers ont aujourd'hui des formes singulières et des noms tout aussi originaux : oreilles de lapin, rhinocéros, tire-bouchon, etc. Observez-les attentivement pour voir quelles formes ils vous révèlent. Regardez la mer se cogner contre ses blocs massifs et vieux de plusieurs millions d’années. Attention cependant, la beauté de ce lieu ne doit pas vous faire perdre de vue sa dangerosité et les balades sur les roches sont donc à proscrire, même par beau temps.

La plage du Ster

En allant encore plus vers le sud, vous trouvez la plage du Ster qui s'étend depuis Kerity, quartier de la commune de Penmarc'h, jusqu'au Guilvinec. Cinq kilomètres de sable blanc fin parsemé de pépites brillantes n’attendent que vous pour un moment de farniente ou de loisirs face à la grande bleue ... Laissez couler le sable fin et doux entre vos doigts ; admirez les nuances de la mer, du bleu turquoise au bleu foncé ; observez, au loin, le défilé des bateaux qui quittent la terre où la rejoignent et, enfin, profitez de cette eau cristalline. En regardant vers le sud-est, vous pourrez voir les maisons du Guilvinec et la Pointe rocheuse de Men Meur.

Concarneau

A une quarantaine de kilomètres à l'est de Kerity, un arrêt s'impose à Concarneau. La "Ville Close" qui fait la renommée de Concarneau est, elle aussi, une œuvre de Vauban. Cœur historique de la ville, construite sur un îlot au 15 et 16e siècle, la cité fortifiée est en partie classée au titre des Monuments Historiques (Remparts, Tour du Gouverneur, Tour du Major, etc.). Offrez-vous donc une balade hors du temps sur ces remparts où dans ses petites ruelles pavées. Entre ses murs, vous pourrez observer de nombreux bâtiments et détails d'architectures médiévaux qui se mêlent à la modernité. Mais Concarneau ne se limite pas à sa ville close, n'hésitez donc pas à flâner sur le Quai Peneroff ou dans les rues qui entourent la surprenante Nouvelle église Saint Guénolé.

Toutes ces belles choses sur une carte, ça donne ça :

Épinglez-moi !

2 Replies to “Evasion sur les routes de Bretagne : 22 lieux à voir dans le Finistère”

  1. Je t’assure que j’ai senti l’iode en te lisant… Je crois que mon coeur voudrait vraiment que je sois téléportée avec toi en Bretagne à l’instant, sous de jours meilleurs qu’il y a deux ans !
    Tes photos sont superbes 🙂

  2. Super article, ça me permet de noter quelques lieux très sympas, je suis intéressée pour y aller cet été, si on le peut. Tu y es allée à quelle saison ? Si c’était l’été, est-ce que la presque île de Crozon est très touristique ? Je ne me rends pas compte car comme il n’y a pas de plages mais des falaises, je me dis qu’il doit y avoir moins de monde en été par rapport aux coins avec des plages non ? 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.