Road trip en Louisiane : Baton Rouge, LSU et Spanish Town Parade

Après notre étape dans l'Etat du Mississippi à Natchez, nous avons donc emprunté la Highway 61 pour rejoindre la Louisiane et notre prochaine étape, Baton Rouge. Capitale de l'Etat de Louisiane, Baton Rouge est la deuxième ville la plus peuplée de l'Etat après la Nouvelle-Orléans, elle accueille la Louisiana State University (LSU) et une parade connue à travers toute la Louisiane : la Spanish Town Parade.

A la découverte de Baton Rouge

Arrivés à Baton Rouge, nous avons été impressionnés par l'étendue de la ville (elle s'étend sur 204,9 km², alors que Paris, par exemple a une superficie de 105,40 km2). Les rues, les maisons et les magasins se succèdent et il nous semblait qu'on ne verrait jamais la fin de ce quadrillage parfaitement rectiligne.

Après quelques minutes à rouler dans la ville, on trouve finalement la rue dans laquelle on va passer les deux prochaines nuits, dans une chambre chez l'habitant d'une petit pavillon qui ressemble à une carte postale américaine.

Accueillis chaleureusement nos hôtes et leur petite arche de Noé (2 chiens et 4 chats), nous découvrons notre chambre avec l'impression d'être à l'hôtel : déco magnifique, matelas king-size, mini-frigo, cafetière et tout le nécessaire à petit déj, petite salle de bain privative, etc.

Une fois nos valises posées dans ce magnifique cocon, nous discutons avec nos hôtes des parades du carnaval qui se déroulent pendant notre séjour : The Krewe of Southdowns (où je n'ai pas pris de photos pour une fois !), familiale, qui se déroule le soir même, et, surtout, celle du lendemain qui fait vibrer Baton Rouge chaque année : la Spanish Town Parade (dont je vous parle plus tard dans l'article). Mais en attendant, place à l'exploration de la ville !

Le State Capitol

Comme Baton Rouge est très étendue, il n'est pas vraiment imaginable de se déplacer à pieds (on l'a fait pour aller faire des courses à 10 minutes du logement et 1. on a eu l'impression d'être des extraterrestres pour tous les locaux qui nous regardaient depuis leur voiture ; 2. on a cru qu'on arriverait jamais à traverser la rue qui nous séparait des victuailles) on a donc repris la voiture pour se diriger vers ce qui pourrait être le centre de Baton Rouge, le State Capitol et ses alentours.

Avec ses 34 étages et ses 140 mètres de hauteur (ce qui en fait le 7e plus grand bâtiment de Louisiane, le plus grand de Baton Rouge et aussi le plus grand immeuble abritant le gouvernement d'un Etat aux Etats-Unis), le State Capitol, construit en 1932, se repère de loin et est surtout un excellent endroit pour prendre de la hauteur (puisqu'on peut monter au 27e étage et profiter gratuitement du balcon panoramique qui s'y trouve) et observer Baton Rouge d'en haut.

En raison de travaux ou pour des questions de sécurité, je ne me souviens plus, nous ne pouvons pas entrer dans le bâtiment en utilisant les escaliers monumentaux (dommage) sur lesquels sont notés tous les noms des états américains dans l'ordre d'admission dans l'Union. Nous entrons par une petite porte (pas imposante ni monumentale du tout, la loose) qui conduit en réalité sous les escaliers, nous passons la sécurité et traversons un petit hall pour prendre un premier ascenseur qui nous amène au ground floor.

Au rez-de-chaussée, qui est habituellement le hall d'entrée du bâtiment, nous trouvons un petit guichet d'information où on nous explique comment nous rendre au 27e étage et où trouver le mur dans lequel se trouvent les impacts des balles qui ont tué le Sénateur Huey Long (c'est gentil, mais on venait pas pour ça (!)), à l'initiative de la construction du bâtiment.

Le Capitole, au style art déco, abrite la législature, la Chambre des représentants, le gouverneur et d'autres entités de la branche exécutive de Louisiane, au rez-de-chaussée on prend donc quelques minutes pour regarder le hall, la Chambre des députés et le Sénat.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour rejoindre le 27e étage, il faut prendre deux ascenseurs : un premier jusqu'au 24e étage, puis le second jusqu'au 27e. Et une fois là-haut ... on en a pris plein la vue ! De là-haut, on a pris le temps de regarder, de contempler, d'observer le Mississippi et le ballet incessant qui s'y déroule, les jardins géométriques du State Capitol aménagés autour et la statue de Huey Long (sous laquelle il est d'ailleurs enterré) et puis la ville qui s'étend à perte de vue ...

Le Mississippi et Baton Rouge

Pour profiter de la vue sur le Mississippi, il y a un autre endroit qu'on a adoré à Baton Rouge : les quais le long de la South River Road. Et si, contrairement à nous, vous arrivez sur place avant 17h, vous pourrez en plus visiter l'USS Kidd amarré le long de ces quais.

Si, comme nous vous n'avez pas complètement étudier le guide de voyage, vous pourrez quand même profiter de ce bel endroit pour vous balader le long du Mississippi, regarder les fresques présentes sur les quais et regarder le soleil se coucher, assis sur les marches ou sur lettres qui forment le mot Baton Rouge.

En plus d'être un endroit agréable, ces quais sont un bon point de départ pour une petite balade dans "le centre" de Baton Rouge (je mets des guillemets car il ne faut pas s'attendre à un centre comme on peut connaitre en France).

L'ancien State Capitol de Baton Rouge

Baton Rouge, ville de la Louisiana State University (LSU)

Quand on regarde les séries et les films américains, on a toujours l'impression que les campus universitaires sont des endroits grandioses et extraordinaires ... et bien à Baton Rouge c'est le cas !

Fondée en 1860, la LSU est un campus de 324 hectares qui accueille plus de 30 000 étudiants et regroupe au total neuf universités, trois écoles et des centres spécialisés.

Il est possible de traverser le campus en voiture mais aussi de s'y promener à pieds et nous avons fait les deux. Pour la partie visitée à pied, nous avons opté pour la partie ouest du campus où se trouve le stade des Tigers (le club omnisports de la LSU dont l'équipe la plus célèbre est celle de football américain) et Mike the Tiger, la mascotte de l'équipe. Car oui, en plein au cœur du campus, il y a un tigre qui vit et évolue dans un enclos !

Le stade de basket-ball
L'enclos de Mike The Tiger
Tigre
Mike The Tiger

Au cours de notre petite balade, nous avons donc pu voir l'ensemble du complexe sportif dont l'impressionnant stade de football américain et celui pour le basket-ball. Ces deux équipements modernes offrent un contraste très important avec le reste des bâtiments de la LSU beaucoup plus anciens et classiques.

J'ai adoré visité un petit bout de ce campus qui permet de voir une autre facette de la Louisiane et de l'Amérique, l'occasion de voir l'attachement des locaux à leurs équipes sportives, de voir la fierté des étudiants de faire partie cette université.

Et pour profiter d'un excellent repas au cœur de "Tigertown" (comprenez la ville du tigre, le surnom du campus), je vous conseille le Louies Cafe. Ouvert en 1941, ce dinner est une institution à Baton Rouge, et on comprend pourquoi : un véritable régal !

Un sandwich avec des frites
Un des meilleurs po' boy que j'ai mangé en Louisiane

Intérieur d'un restaurant avec carrelage blanc et noir, tabourets rouges et murs turquoises

L'esprit de Mardi Gras à Baton Rouge : la Spanish Town Parade

La principale raison qui nous a poussé à faire étape à Baton Rouge c'est la Spanish Town Parade, dont on m'avait parlé sur Twitter. Tous les ans, le samedi avant Mardi Gras, l'apothéose du Carnaval, se tient cette parade qui est la plus grande qu'accueille Baton Rouge.

En 1981, pour la première Spanish Town Parade, l'objectif était de permettre aux participants de "célébrer leurs différences". A l'époque, peu de personnes (principalement des enfants) défilaient en jouant de la musique et en jetant des accessoires aux quelques spectateurs présents.

Aujourd'hui, la Spanish Town Parade a vraiment un tout autre visage, elle est même souvent considérée comme n'étant pas "family friendly". Tous de roses vêtus, les participants de cette parade se regroupent le long de la Spanish Town Road, investissent certaines maisons de la rue (et en attendant, comme il faut bien s'occuper, l'alcool coule un peu à flot ...).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Bien qu'il y ait chaque année un thème différent pour la parade, il y a deux choses qui se retrouvent d'année en année : le flamant rose, qui est le symbole de cette parade (et qu'on retrouve en déco temporaire ou permanente devant les maisons) et le bashing des célébrités locales et des hommes politiques nationaux à travers des pancartes satiriques accrochées aux chars (quelques unes sont visibles dans le diaporama ci-dessus).

Comme lors des autres parades, les floats (comprenez "chars") décorés circulent au milieu de la foule (en délire) en quête de beads (les fameux colliers de perles à ne pas se prendre dans la figure (!)) et autres accessoires. La Spanish Town Road est assez étroite et les chars sont souvent conduits par de gros camions ou des tracteurs (encombrants donc) et on se marche encore plus sur les pieds que dans les autres parades, mais comme on est en Louisiane, les gens s'excusent, vous donnent les colliers de beads qu'ils attrapent quand ils en ont déjà trop, c'est donc plutôt convivial.

Une fois que tous les chars sont passés et que la parade est terminée, la fête se poursuit dans le centre ville de Baton Rouge et on peut alors suivre à la trace les endroits où sont passés les chars (et les fêtards) !

---

Prochaine étape : la Route des Plantations !

---

Épinglez-moi !

14 Replies to “Road trip en Louisiane : Baton Rouge, LSU et Spanish Town Parade”

  1. Le tigre! ça ne m’étonne même pas d’une fac américaine! (quoique c’est aussi l’emblème de la fac de mon copain mais ils n’ont pas encore investi…)Belle vue depuis la tour, ça valait le coup de monter!

    1. Avoir l’emblème en chair et en os je pense que ça existe que là-bas quand même 😉
      La vue depuis la tour était vraiment sympa et puis j’aime beaucoup voir les endroits d’en haut, je cherche toujours un perchoir quand je visite ^^

  2. Wooow, une vraie destination à l’américaine ! Et les couchers de soleil sont à couper le souffle… Magnifique ! Profitez en bien surtout :).

    1. Oui c’est vrai que ça fait bien américain comme ville !
      On y était l’an dernier en fait et on en a bien profité 🙂

  3. Merci pour cette jolie balade made In USA j’adoreeeee
    Pinterest ok
    Twitter ok

    1. Avec plaisir, j’espère que tu auras l’occasion de voir tout ça en vrai bientôt ! Et merci pour la promo ?

  4. Dominique Prévost dit : Répondre

    Bonjour Pauline,

    Baton Rouge est exactement comme vous le décrivez. Deux fois plus étendu que Paris mais sans métro, et là-bas sans voiture pas de salut !….
    Cordialement.

    1. Bonjour Dominique et merci pour votre visite sur mon blog et votre commentaire 🙂 Sans voiture c’est très compliqué oui, on a eu le même ressenti à la Nouvelle-Orléans d’ailleurs … ce ne sont pas des villes qui sont faites pour les marcheurs ou alors pour les (très) gros marcheurs !

      1. Dominique Prévost dit : Répondre

        À la Nouvelle Orleans c’est quand-même possible à pied, on a bien l’impression d’être dans une ville, ce qui est à peine le cas à Baton Rouge ! …. J’attends avec impatience votre compte rendu sur NOLA ….

        1. C’est possible dans certains quartiers oui mais pour aller d’un bout à l’autre à pieds il faut être motivé ! J’ai déjà parlé un petit peu de la Nouvelle-Orléans ici : https://petitesevasionsgrandesaventures.fr/tag/la-nouvelle-orleans/

  5. J’avoue que ce genre de ville de moyenne taille aux USA ne me fait pas plus envie que cela, mais son nom si français m’intriguait en même temps !
    Le tigre, ça ne m’étonne presque pas, on est aux USA >< Mais la parade avait l'air d'être un bon moment festif 🙂

    1. C’est vraiment pas la ville que j’ai préféré en Louisiane mais il y a quelques côtés sympa quand même, ça vaut le coup d’y passer pour une journée mais pas forcément beaucoup plus. Et la parade c’était très festif oui, les gens étaient vraiment à fond, on rigole pas avec les parades là-bas !

  6. mais c’est fou le tigre sur le campus !!
    et pourquoi la Spanish Town Parade n’est plus vraiment considérée comme family friendly ? juste à cause de l’alcool?

    1. Oui c’est un peu (beaucoup) dingue, mais c’est l’Amérique 😉 Il y a bien des alligators au milieu de l’Université de Lafayette, pourquoi pas un tigre à Baton Rouge !
      Pour Spanish Town Parade tout le monde est beurré à 11h du mat, les chars sont recouverts de messages pas toujours soft envers les politiques et l’après-midi la ville ressemble un peu à un temple de la débauche 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.