Balade au cœur du Cantal : de la Vallée de la Jordanne au Puy Mary

Que vous connaissiez déjà le Cantal ou que vous projetiez d'y aller pour la première fois, voici une balade au plus près de la nature que je vous recommande vivement ; une promenade qui vous permettra de rencontrer les éléments qui façonnent ce paysage singulier ; une petite excursion qui, à coup sûr, vous enchantera du début à la fin, depuis les Gorges de la Jordanne jusqu'au Puy Mary.

La Vallée de la Jordanne

La Vallée de la Jordanne est une des vingts vallées glaciaires qui découpent et forment, avec le relief de ses Monts, le paysage montagneux actuel du Cantal. Ces vallées sont le résultat de brèches volcaniques survenues il y a des millions d'années dans les plateaux basaltiques (appelés planèzes) formés par les coulées de laves du stratovolcan Cantal.

Copyright : CPIE de Haute-Auvergne

Les Gorges de la Jordanne

Sentiers à travers les arbres, ponts en bois suspendus ou ponts plus classiques, le site des Gorges de la Jordanne propose un circuit aménagé de deux kilomètres le long de la rivière du même nom. C'est un lieu oxygénant et reposant, où seuls le bruit de la rivière et celui des oiseaux viennent briser le silence. En grande partie ombragé, ce circuit de balade est idéal pour les chaudes journées d'été.

Et vous trouverez là, dans les gorges de cette vallée plusieurs fois millénaire, des arbres aux racines surprenantes, des rochers impressionnants qui renferment des visages ou d'autres formes que votre imagination vous dévoilera, des petites sources qui murmurent des histoires aux rochers en formant de jolis rideaux d'eau.

Vous rencontrerez des dizaines d'espèces d'arbres, de mousses, de fougères et d'autres végétaux qui vous offriront mille et une nuances de vert et des centaines de formes à dessiner, immortaliser ou simplement observer.

Tout au long de la balade, le murmure de la rivière vous accompagnera, sa fraîcheur aussi ; ses teintes changeantes, en fonction de la lumière et de la profondeur de l'eau, vous offriront, elles aussi un petit spectacle, pour le plus grand plaisir de vos yeux.

Si vous en savoir plus à propos de cet endroit, vous pouvez lire mon article dédié à ce lieu : Evasion nature dans les Gorges de la Jordanne

Saint-Cirgues-de-Jordanne

Après cette jolie balade tout en vert et en bruits de la rivière, la traversée du village qui surplombe ces gorges, Saint-Cirgues-de-Jordanne, vous offrira à son tour un moment de jolies découvertes.

Petite commune qui compte près de 130 âmes, Saint-Cirgues-de-Jordanne est parsemée de belles maisons en pierre aux toits de lauze, entourées de jardin qui prolongent la nature environnante.

L'Eglise Saint-Cyr-et-Saint-Juliette trône fièrement sur cette jolie bourgade depuis le 12e siècle. D'inspiration romane, cette église à clocher peigne a subit des transformations au 15e puis au 19e siècle. Elle est inscrite à l'Inventaire supplémentaire des monuments historiques depuis 1986. C'est d'ailleurs de Saint-Cyr, enfant martyre à Tarse (Turquie) avec sa mère Juliette, que la commune tire son nom.

Au milieu des Monts du Cantal

Pour prolonger cette balade nature et voir la Vallée de la Jordanne sous un autre angle, il vous faudra grimper (de préférence en voiture, si vous êtes (très) courageux en vélo) en direction du Col de Pas de Peyrol.

Au beau milieu des Monts du Cantal, les routes en lacets, bordées de falaises et de précipices (!), vous mèneront jusqu'au pied du Puy Mary en vous offrant un spectacle magnifique et singulier à chaque virage. Les paysages grandioses, sculptés par la nature et par le temps qui passe, s'étendront sur votre gauche ; ouvrant sur des horizons uniques où chaque détail, chaque sommet, chaque petit pic, chaque soubresaut des Monts du Cantal se détachera nettement du ciel vous donnant des envies de peinture ou, au moins, de photographie.

Vous trouverez d'ailleurs sur votre route quelques points pour vous arrêter et profiter de la magie de ce spectacle naturel en représentation perpétuelle, depuis des milliers d'années déjà.

Face à vous, la Vallée de la Jordanne infiniment verte, boisée, parsemée de toits en lauze et de bêtes à cornes et, tout autour, les vallons et les Monts qui modèlent ce paysage cabossé, formé et déformé par la nature elle-même. Un mélange de roches et de végétaux qui cohabitent, se soulignent, se supportent et se subliment les uns les autres pour former un ensemble cohérent et harmonieux.

Le Puy Mary, pyramide emblématique du Cantal

Quelques centaines de mètres plus loin, vous apercevrez finalement le Puy Mary, ce sommet emblématique du Cantal, vestige du stratovolcan du même nom (si l'histoire des Monts du Cantal vous intéresse, vous pouvez lire l'article Tout là-haut, sur le toit du Cantal).

Le Puy Mary depuis le Col du Pas de Peyrol

Depuis le Col du Pas de Peyrol, vous pourrez observer sa forme singulière, ses flancs irréguliers et le sentier qui serpente jusqu'à son sommet. Vous pourrez aussi décidé d'emprunter ce dernier pour atteindre le sommet (qui culmine à 1 783 mètres - comptez deux heures aller-retour pour être large et avoir le temps de prendre des photos du paysage grandiose qui vous attend là-haut), voir la Vallée de la Jordanne d'encore plus haut et tutoyer les autres sommets des Monts du Cantal.

Cet article ne comporte pas de photo depuis le sommet car la dernière fois que j'y suis montée je n'avais pas l'âge d'avoir un appareil photo ! Au moment où les photos de cet article ont été prises, et comme vous pouvez le constater, le soleil était déclinant et on ne savait pas si l'on aurait assez de luminosité pour la descente donc on n'a pas tenté l'ascension !).

Et même si vous décidez de rester au pied du Puy Mary, le spectacle restera saisissant. Même à cette hauteur (1 589 mètres tout de même !), les vallées environnantes, abruptes, marquées, changeantes, vous offriront toute une palette de belles couleurs à observer, de reliefs à apprécier, de nouvelles chaînes de sommets comme autant de vertèbres reliées à cette pyramide centrale à admirer.

Mandailles-Saint-Julien

Pour finir la balade en douceur et faire une pause Au Bout du Monde, toujours au cœur de la Vallée de la Jordanne et avec un œil sur les Monts du Cantal, le village de Mandailles-Saint-Julien est le lieu idéal. Située au cœur du cirque de Mandailles et entourée de nombreux puys, cette commune de près de 200 habitants s'étend paisiblement dans ce paysage, tout autour de la Jordanne.

Même si la commune telle qu'elle existe aujourd'hui date de 1972, date à laquelle les communes de Mandailles et Saint-Julien-de-Jordanne ont fusionné, la paroisse de Mandailles est mentionnée dès le 12e siècle.

A Mandailles-Saint-Julien comme à Saint-Cirgues de Jordanne, vous verrez de belles maisons en pierres, recouvertes de lauzes, typiques de la région. Et, si vous avez de la chance, peut-être croiserez-vous aussi un parapentiste qui a décidé de découvrir ce paysage fabuleux par la voie des airs. De quoi vous donner envie de vous élancer à votre tour si, contrairement à moi, vous n'avez pas peur du vide !

La Vallée de la Jordanne et le Puy Mary d'un point de vue pratique

On a fait cette balade en septembre dernier, accompagnés de ma famille et notamment de mes neveux de presque trois ans et un peu plus de cinq ans (au moment des faits). Elle est donc réalisable avec des enfants, sans poussette toutefois (des portes-bébés peuvent être prêtés à l'accueil des Gorges de la Jordanne).

Le site des Gorges de la Jordanne est ouvert du 1er juin au 30 septembre. Le Col du Pas de Peyrol est fermé durant la période hivernale (si vous décidez d'aller dans le Cantal plutôt en hiver, il vous faudra donc vous renseigner auprès du Conseil Général ou consultez le site internet dédié au Grand Site du Puy Mary pour savoir si le col est ouvert car les dates sont variables).

Même si le site des Gorges de la Jordanne est bien aménagé, il est important d'avoir de bonnes chaussures pour faire la balade car une partie se fait sur des sentiers. De même, si vous décidez de monter au sommet du Puy Mary, les bonnes chaussures sont là absolument indispensables.

La distance entre les Gorges de la Jordanne et le Col du Pas de Peyrol représente une vingtaine de kilomètres mais la route entre ces deux points étant relativement sinueuse il faut bien compter près de 40 ou 45 minutes pour relier les deux (sans compter l'arrêt pour faire des photos face à la Vallée de la Jordannée)

Tous les lieux évoqués en une carte, ça donne ça :

Pour lire d'autres articles à propos du Cantal, c'est par ici !

Épinglez-moi !

8 Replies to “Balade au cœur du Cantal : de la Vallée de la Jordanne au Puy Mary”

  1. Merci pour cette magnifique découverte d’un coin que je ne connais pas du tout et qui m’attire vraiment avec ses rivières secrètes et ambiances féeriques…

    1. Avec plaisir, tu sais moi parler du Cantal, j’adore ! C’est je pense, même objectivement, un beau département à découvrir pour tous ceux qui aiment la nature et les grands espaces 🙂

  2. C’est toujours un plaisir infini de lire tes articles sur cette belle région. Ça ne fait que renforcer l’idée de si rendre pour la découvrir en vraie. Merci Pauline.

    1. Et pour moi c’est toujours un plaisir de vous en parler ! J’espère qu’un jour tu auras l’occasion d’y aller, et mieux, que je pourrais être ta guide ! Ça me ferait tellement plaisir de te montrer mon beau païs !

  3. Dans ce coin du Puy Mary, j’ai un souvenir du col de cabre … Je l’ai fait à cheval, avec le cheval de ma mère qui était blessé au niveau de la selle, donc je l’avais fait à cru ! C’était trop pentu, je glissais, donc j’avais couru à côté de lui ! 😀 Les débuts du trail certainement !

    1. Sacré souvenir ! Et ça me plait de penser que c’est mon beau païs qui t’a donné la passion du trail ^^ Il ne te reste plus qu’à revenir pour l’ultra-trail maintenant 😉

  4. Merci pour ce bel article ! Nous partons pour 2 semaines dans le Cantal prochainement … Je mets cet itinéraire tel quel au programme !! En espérant pouvoir faire la balade au sommet du Puy Mary !!!

    1. Merci à vous ! La balade au sommet du Puy Mary c’est à faire oui, la vue de là-haut est magnifique. Il y a plusieurs autres articles à propos du Cantal sur le blog, si vous êtes à la recherche d’autres idées. Et si vous avez des questions n’hésitez pas, je me ferais un plaisir de vous répondre 🙂 Bon séjour dans le Cantal !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.