Un bon goût d’Italie #EnFranceAussi

Vous le savez (et si vous ne le savez pas je suis ravie de vous l’apprendre) tous les mois il y a un chouette rendez-vous qui s’appelle #EnFranceAussi pour lequel les blogueurs souhaitant participer écrivent un article sur une thématique donnée. L’idée de ce rendez-vous, créé par Sylvie du blog Le Coin des Voyageurs, c’est de faire (re)découvrir toutes les richesses de notre beau pays (et en prime de faire gagner un cadeau à un lecteur comme c’est expliqué en bas de cet article, elle est pas belle la vie ?). Pour le mois de février, c’est Paul du blog Petits Voyageurs qui décidait de la thématique et je le suspecte d’être un peu gourmand puisqu’il a choisi « Bonnes tables »… 

Même si j’ai tardé a publié cet article, c’est une thématique qui me plait beaucoup parce que je suis quelqu’un qui adore manger et quand je dis « adore » je pèse mes mots … Beaucoup pourrait vous dire que je suis un estomac sur pattes, une personne qui a faim à la moindre odeur de pain chaud, de pizza ou de poulet au curry (comme tout le monde non ?), une fille salive à la vue de certaines publicités et ce à n’importe quelle heure de la journée, qui « goûte » en rentrant du travail et qui réfléchit souvent des heures à l’avance à ce qu’elle aimerait manger au prochain repas (et même parfois des jours à l’avance puisque je prépare des « gamelles » pour tous les midis de la semaine)

Vous l’aurez compris, je rigole pas avec la nourriture … et quand je découvre un restaurant que j’apprécie mes papilles me rappellent régulièrement qu’elles ont envie de retrouver ces saveurs particulières, celles qu’on (mes papilles et moi (oui elles prennent tellement de place de ma vie qu’elles méritent bien un « on »)) a découvert uniquement dans ce restaurant et que je ne saurais (malheureusement) pas reproduire dans ma cuisine.

Avoir des papilles qui réclament de la sorte ça a quand même un gros inconvénient, deux même : déjà, assez régulièrement j’ai envie d’aller au resto ou de faire venir le resto à moi (merci les services de livraison à vélo, à scooter et autres, désolée le compte en banque) et ensuite, malheureusement pour mes papilles, mon estomac et moi, la transportation n’existant pas encore (on se demande bien ce qu’ils attendent) et certaines envies de saveurs sont parfois impossibles à combler … Par exemple si un soir j’ai envie d’une Muffuletta, d’un po-boy ou d’une meat pie ça m’étonnerait que je trouve un service de livraison prêt à traverser l’Atlantique depuis la Louisiane pour me les amener (et dans tous les cas je les aurais sûrement pas ce soir !). J’aurais sûrement pas plus de chance si j’ai une envie de poutine ou de bratwurst !

Bref, tout ça (et c’était très long je vous l’accorde) pour vous dire qu’il y a des restaurants pour lesquels je serais prête à traverser la France (et même l’Atlantique ou la Méditerranée mais là n’est pas le sujet) pour retrouver une saveur, un goût particulier, un mélange d’épices que je ne retrouve nulle part ailleurs, un plat qui a marqué mes papilles. Et c’est d’un de ces restaurants dont je vais vous parler ici, un restaurant dont mes papilles se souviennent encore même si ça fait un an et demi maintenant qu’elles s’y sont régalées.

Le Caldo Freddo à Paris

Après notre retour de Sicile je cherchais (plus ou moins désespéramment) où manger des arancini. On a découvert cette spécialité sicilienne dans la belle ville de Palerme, à Ke Palle, un super endroit que je vous recommande d’ailleurs. Ces boules de riz panées et farcies à la viande, aux légumes, aux pistaches ou à tout ce que les italiens peuvent imaginer mettre dans du riz, m’ont laissé un excellent souvenir que je souhaitais raviver.

Lors d’un court séjour parisien, j’ai fait des recherches et découvert que Caldo Freddo vendait ces merveilles siciliennes parmi d’autres spécialités italiennes. Direction Chatelet et la Rue Montorgeuil donc. Dans cette rue, les restaurants sont nombreux, les odeurs alléchantes aussi et si je n’avais pas eu un objectif clairement fixé j’aurais bien papillonner de l’un à l’autre puisque la plupart font du « à emporter » ou « à manger sur un coin de comptoir ».

Nous trouvons enfin le Caldo Freddo et l’entrée avec une longue file d’attente pour y accéder. Le restaurant n’est pas très grand, il fait lui aussi à emporter, ça sent diablement bon, c’est samedi soir … bref, on attend notre tour, l’estomac dans les talons (quelle drôle d’expression pour dire qu’on a faim quand même …) !

2015-10-03-21-34-37

Et là, au milieu de la vitrine, des panini, des parts de pizza, des focaccia et autres délices italiens, j’aperçois les arancini (alleluiaaaaa) ! Après quelques minutes d’attentes au milieu des (autres) affamés nous voilà devant le comptoir, on prend un arancini, une part de pizza chacun (attendre ça donne faim) et une petite bouteille de vin sicilien pour sublimer tout ça.

Vitrine du Caldo Freddo

Les arancini sont tout à gauche, impossible de faire une photo en face à cause du reflet

Celui qui semble être le patron du Caldo Freddo prend notre commande à toute vitesse mais avec le sourire, puis une autre personne nous accompagne à notre table. La salle du restaurant se trouve à l’étage, on attend notre repas en se remémorant la Sicile, d’ailleurs les murs jaunes, un peu lézardés à certains endroits, nous rappelle certains bâtiments de Palerme.

2015-10-03-21-33-53

Rapidement, nos délices italiens arrivent (et avant même que j’ai pensé à faire une photo de mon graal) mes papilles retrouvent les saveurs, le soleil (et la pluie, je vous raconterai) de Sicile, les paysages, les vacances … Les arancini sont bien préparés, savoureux et (très) copieux. C’est tellement agréable de retrouver une saveur à laquelle on a pensé pendant un moment, de provoquer sa petite madeleine de Proust (et de ne pas être déçue !). Tout en se régalant, on continue de parler de la Sicile et des arancini et on s’y croirait à nouveau …

Après cet arancini évocateur de beaux souvenirs, et même si je suis un peu rassasiée, je commence ma part de pizza : une nouvelle explosion de saveurs dans ma bouche. Pourtant elle est simplisme : tomate jambon et un peu de fromage dessus … et je pense, sans exagérer, que c’est la meilleure pizza que j’ai mangé en France ! La sauce tomate est délicieuse, elle a un vrai bon goût de tomate (pomodoro) accompagnée de ce je ne sais quoi dont seuls les italiens ont le secret, le jambon blanc (prosciutto cotto) est tranché très fin et pourtant il a du goût et se marrie à merveille avec la tomate, le fromage est savoureux, filant, … Delizioso !

PS : voilà maintenant j’ai faim et envie de planifier un week-end à Paris, c’est malin !

Grâce au rendez-vous #EnFranceAussi, vous pouvez gagner un Geoguide Périgord, Dordogne, Quercy, Lot, Agenais édité par Gallimard Loisirs, partenaire de ce rendez-vous mensuel. Tenter votre chance en commentant ici (ou sur l’un des autres articles du rendez-vous) ET sur la page Facebook #EnFranceAussi.

Cliquer ici pour connaître le Règlement.

Géoguide Dordogne

Découvrez les autres articles de cette édition du rendez-vous #EnFranceAussi :

30 réflexions au sujet de « Un bon goût d’Italie #EnFranceAussi »

  1. En effet, décrit comme ça, ça donne vraiment envie ! 😀 Moi aussi je veux me programmer un week-end en Sicil… euh à Paris ! (Bon en Sicile aussi, ce serait bien!)
    Merci pour la découverte, je demanderai à mes amis Siciliens de me faire des arancini, ça m’a réellement donné envie de goûter!

    • Pauline dit :

      Ahah ! Aller directement à la source ça peut être une solution oui, en plus la Sicile c’est … 😍 !
      Si tes amis en font une trop grande quantité, pense à moi 😉

  2. Eh bien, ton enthousiasme fait plaisir à lire, et moi qui ne connais rien d’autre que les pizzas de France comme spécialités italiennes, voilà qui me donne des envie de Sicile ! Et après je saurais où aller pour retrouver un petit bout de Sicile en France, tout au moins gustativement parlant… Merci pour cette belle et sympathique découverte !

    • Pauline dit :

      🙂 Aaaaah la Sicile, c’est un très bel endroit, je ne peux que te recommander d’y aller et moi j’espère avoir le temps d’écrire dessus bientôt pour me replonger dans mes souvenirs !

  3. Ah les arancini…! Délicieux quand c’est bien fait mais j’avoue que ceux que j’ai mangés en France n’ont jamais eus ce petit quelque chose que l’on retrouve en Italie, alors je note ton adresse bien précieusement pour un prochain saut à Paris! Merci 🙂

    • Pauline dit :

      J’avoue que j’ai essayé d’en faire moi aussi et c’était beaucoup de boulot pour arriver à un résultat bon mais où il manquait ce petit quelque chose comme tu dis !

  4. ah merci pr cette adresse
    avant de retourner en Sicile ce que j’espère en 2017
    je note ton adresse à Paris
    du coup cela sera plus court pour y aller train et métro et l affaire est faite
    ah la gastronomie sicilienne j en rêve encore

  5. Bonsoir, alors là je me retrouve complètement dans ce que tu écris! La nourriture une passion dévorante au sens propre comme au figuré! Sympa ce défi d’écriture, je vais me renseigner! Bonne soirée.

    • Pauline dit :

      Merci, ça fait plaisir de savoir que je suis pas la seule comme ça ! 😀
      Pour le rendez-vous En France Aussi tu as toutes les infos sur la page Facebook ou le blog Le Coin des Voyageurs. Bonne soirée à toi aussi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *