Cantal (l)a chance d’aller passer des vacances là-bas …*

*titre inspiré par le slogan de la marque Cantal Héritage

Parce que certain(e)s d'entre vous auront peut-être la chance d'aller passer des vacances dans le Cantal prochainement, je me devais de vous faire un petit récap' (non exhaustif) des choses à ne pas manquer lors de votre séjour ! Et pour la première fois, l'intégralité de l'article est également présent sur la carte, donc vous pouvez lire ici ou lire directement sur la carte !

Aurillac, la préfecture du Cantal

Si vous allez dans le Cantal, il est impératif de découvrir Aurillac, la préfecture du département, une ville souvent plus connue pour sa météo (qui n'est pas si catastrophique en réalité) que pour la beauté de son centre historique qui a pourtant tout pour vous charmer. Bâtiments en pierre volcanique, vieilles façades en bois et hôtels particuliers vous attendent dans un centre ville construit en escargot autour d'une abbatiale vieille de plus de 1000 ans.

Depuis le Château Saint-Etienne, offrez-vous une vue panoramique sur la ville et sur le Puy Courny, en face, qui domine la ville et son bassin. Tant que vous êtes ici, vous pouvez aussi en profitez pour visiter le Musée des Volcans, et si l'envie de rejoindre les Monts du Cantal se fait trop forte, empruntez donc la pittoresque mais incontournable Route des Crêtes qui commence justement à quelques mètres du château.

Si vous voulez encore un peu explorer la ville et son histoire, le Musée d'Art et d'Archéologie, au cœur du quartier des Carmes vous intéressera fortement. Si c'est le calme et la verdure qui vous attirent, réfugiez-vous au Jardin des Carmes, au Parc Hélitas ou encore Puy Courny.

Si vous venez en été, sachez qu'Aurillac accueille les Européennes du Goût début juillet et le Festival International de Théâtre de Rue fin août.

Vue sur Aurillac depuis le Château Saint-Etienne
Château Saint-Etienne

Le Puech des Ouilhes, une presqu'île dans le Cantal

Si lors de votre passage dans le pays vert, vous avez une envie d'une belle balade au grand air dans un paysage empreint de sérénité, ce ne sont pas les endroits qui manquent ! Mais il y en a un que j'affectionne particulièrement car en plus de la quiétude d'une balade on peut s'y offrir le délassement d'une baignade ...

La presqu'île du Puech des Ouilhes (comprenez "la montagne des moutons") vous propose un petit sentier sur pilotis aménagé à travers les arbres. Pendant les 1600 mètres que durent la promenade boisée, avec vue surplombante sur le lac de barrage et les pêcheurs sur leur barque, ce petit sentier vous offre un vrai moment de détente.

Et en plus de cette balade, on peut donc profiter du lieu pour se baigner dans le lac de barrage ou expérimenter une des nombreuses activités proposées !

Renac, une passerelle himalayenne dans le Cantal !

Tant qu'on est au barrage de Saint-Etienne Cantalès, on y reste ! Mais cette fois-ci c'est une activité qui procure un peu plus d'émotions fortes que je vous recommande : la passerelle himalayenne entre Renac et Espinet !

D'une longueur de 120 mètres, cette passerelle permet de relier (de manière plus ou moins agitée) les plages de Renac et Espinet en enjambant le lac de barrage à une hauteur variable suivant le niveau de celui-ci ... frissons et émerveillement garantis !

Et une fois à Renac Plage, vous verrez qu'en plus de la baignade, les activités sportives de grand air sont nombreuses !

Balade au cœur du Cantal médiéval à Marcolès

Au sud d'Aurillac, en plein cœur de la Châtaigneraie cantalienne, se trouve une Petite Cité de Caractère au passé historique riche et au cœur de ville médiéval absolument magnifique. A découvrir plus en détail dans l'article dédié.

Sur les pas des Grimaldi dans le Cantal à Calvinet

L'histoire du Cantal et de Monaco est parfois étroitement liée, c'est le cas notamment à Calvinet, ancienne baronnie rattachée au Rocher (envie d'en savoir plus sur ces liens, il existe un article pour ça !). Promenade charmante et détente assurée dans ce joli petit village typiquement cantalou.

La Vallée des Daims de Junhac

Si vous venez dans le Cantal avec vos enfants et que vous voulez leur offrir un moment d'émerveillement, prenez la direction de la Vallée des Daims à Junhac, au sud du département, dans la Châtaigneraie cantalienne.

Ce parc animalier de 30 hectares caché en plein cœur de la nature propose un contact direct avec les animaux. Ici pas de cages, les animaux sont libres d'aller et venir comme bon leur semble. Habitués à la présence de l'homme, les daims, daines et faons se laissent souvent approcher.

La Vallée des Daims se visite en petit train ou à pieds et dispose de chambres d'hôtes pour vous accueillir.

Montsalvy, ancienne sauveté du Cantal

Petit village tout proche de l'Aveyron, Montsalvy a d'abord était un monastère lors de sa fondation, il y a presque 1000 ans. Aujourd'hui, cette cité médiévale fait partie des Petites Cités de Caractère françaises et une partie de son patrimoine est inscrit ou classé aux Monuments Historiques.

Pour accéder au centre historique de la ville, il faut passer sous un porche, au nord comme au sud. Là, les rues pavées, bordées de jolies maisons en pierre, vous attendent pour un voyage hors du temps. Au cœur de la cité, l'ancien monastère avec son joli cloître et l’abbatiale vous attendent pour un cours d'histoire locale.

Avant de partir de Montsalvy en direction d'Aurillac, faites un détour par le Puy de l'Arbre pour admirer la vue sur les Monts du Cantal (il y a également un très joli point de vue depuis la route mais là, c'est impossible de s'arrêter pour faire une photo).

Fin juillet, Montsalvy organise et accueille, depuis plus de 20 ans, la Fête des Paniers.

Le plan d'eau du Maurs, diamant vert du Cantal

Si lors de votre escapade dans le Cantal vous ressentez le besoin d'aller vous rafraîchir les idées tout en étant calme, sachez qu'il existe un endroit parfait pour ça !

Caché au fin fond d'une vallée à laquelle on accède par des routes (certes un peu) tortueuses, le plan d'eau du Maurs est l'endroit idéal pour bronzer et se baigner entouré par la nature.

Certes, ici l'eau n'est pas claire et translucide mais il y a de la place sur la petite place aménagée ou tout autour du point d'eau et les oiseaux et les libellules (et les autres baigneurs bien sûr) sont les seuls qui viendront troubler le silence de cet endroit préservé.

Même s'il est alimenté par un ruisseau (que l'on peut longer pour une belle petite balade à l'ombre), le plan d'eau peut être à une température appréciable en plein été. Et c'est l'endroit parfait pour un pique-nique (des tables et barbecues sont d'ailleurs disponibles sur place) !

Et fin août il y a même un festival de musique autour de ce plan d'eau !

Le Rocher de Ronesque, point d'observation des Monts du Cantal

Dans le Cantal, le paysage n'est pas composé uniquement de puys et de vallées, il y a également des "tables basaltiques" dont le Rocher de Ronesque et celui de Carlat font partie.

Ces tables basaltiques sont le résultat d'une inversion du relief provoquée par l'érosion qui, en à peine quelques millions d'années, transforme une coulée de lave se trouvant au fond d'une vallée en un plateau qui domine les alentours. Et c'est là tout l'intérêt du Rocher de Ronesque : la vue panoramique sur les vallées environnantes.

Seulement habité par une petite chapelle et parfois des chevaux, ce plateau basaltique est un lieu privilégié pour observer les Monts du Cantal et ceux de l'Aubrac en même temps, tout en profitant du calme et de la nature. On y accède par le joli hameau de Ronesque.


Carlat et son rocher, encore un peu de Monaco dans le Cantal

Comme à Ronesque, le plateau de Carlat est le résultat d'une inversion du relief et il est donc composé de roche basaltique. Dans le joli village de Carlat, construit directement au pied du rocher, se trouve des fragments (assez énormes pour certains) de ce plateau, disséminés ça et là dans les jardins des habitants (!).

Ce petit village et son rocher ont une histoire très riche qui remonte notamment au 8e siècle, époque à laquelle un château se trouvait sur le plateau basaltique, en raison de sa position dominante sur les vallées environnantes.

Aujourd'hui, le Rocher appartient au Prince de Monaco, le village est jumelé avec celui de Bruni (si, si) en Italie mais le Rocher de Carlat reste un endroit paisible, bien loin des couronnes et des paillettes, un lieu où il fait bon observer la nature et admirer ce qu'elle est capable de faire avec la lave de ses volcans.

Depuis août 2017, il est possible de découvrir, grâce à la réalité augmentée, à quoi ressemblait la forteresse implantée sur le Rocher de Carlat et détruite en 1603 sur ordre d'Henri IV.

Le Rocher de Maisonne à Vic-sur-Cère et sa vue sur le Plomb du Cantal

Ce rocher là n'a rien à voir avec ceux de Ronesque et Carlat, il s'agit là d'une petite coline qui culmine (tout de même) à 965 mètres d'altitude et offre un panorama magnifique sur le joli village de Vic-sur-Cère, la Vallée de la Cère et le Plomb du Cantal.

Pour accéder à ce point de vue, il faut emprunter le sentier de randonnée "La Grotte des Anglais" qui se trouve derrière l'église de Vic-sur-Cère. Après seulement 30 minutes de marche mais un dénivelé de 300 mètres et un chemin assez escarpé, vous pouvez vous offrir une vue imprenable sur la Vallée de la Cère et profiter du calme du lieu.

Prévoyez les chaussures de marche (et de laisser les enfants aux parcs de loisirs de Vic-sur-Cère parce que cette petite rando n'est pas trop child-friendly !)

Les Gorges de la Jordanne, paradis vert du Cantal

Comme j'ai déjà largement présenté les Gorges de la Jordanne et les raisons pour lesquelles il faut vous y arrêter (et que je ne voudrais pas radoter), je vous renvoie à l'article dédié !

Salers, joyau architectural du Cantal

Classée parmi les Plus Beaux Villages de France, la petite cité tout en pierre de Salers (et on ne prononce surtout par le S à la fin, merci !) est un bijou architectural et historique à découvrir absolument !

Etape incontournable sur la route pour le Parc Naturel Régional des Volcans d'Auvergne, Salers est elle-même perchée à 947 mètres d'altitude sur une butte basaltique. Visiter Salers c'est s'offrir un véritable voyage dans le temps, entre Moyen Âge et Renaissance, grâce aux remparts, aux maisons à tourelles et au beffroi de ce petit village plein de caractère et de charme. Le passé de la commune est très riche et beaucoup de bâtiments sont d'ailleurs classés ou inscrits sur l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques.

Et en prime, produits artisanaux et gourmandises locales vous permettront de repartir avec de beaux (et bons) souvenirs en plus de ceux gravés dans votre tête !

Le Col de Légal, au cœur des Monts du Cantal

Dans le Cantal, ce ne sont pas les perchoirs pour observer les mont(agne)s voisin(e)s qui manquent ! Mais il y a quelques endroits que j'aime particulièrement (et donc que je vous recommande) pour faire cela, c'est le cas notamment du Col de Légal.

En hiver, le Col de Légal est occupé par les amateurs de ski de fond et de raquettes et en été ce sont les randonneurs (plus ou moins expérimentés) qui le prennent d'assaut.

Avec une altitude maximale de 1334  mètres, le Col de Légal est un bel endroit pour profiter des paysages verdoyants au milieu des bovidés, des orchidées sauvages et de la gentiane jaune. Accessible par la Route des Crêtes, le Col de Légal vous offre une vue magnifique et panoramique, notamment sur le Puy Mary et son (presque) voisin le Puy Griou.

Le Puy Mary, sommet emblématique du Cantal

Incontournable étape du Cantal (et souvent du  Tour de France), le Puy Mary culmine à 1 783 mètres d'altitude. Autant vous dire que de là-haut, vous aurez une vue imprenable sur le reste des Monts du Cantal et sur les vallées environnantes.

Classé Grand Site de France depuis 2012, le Puy Mary est le site le plus visité d'Auvergne avec 500 000 visiteurs chaque année, il y a donc assez peu de chance que vous vous retrouviez seul sur les escaliers aménagés pour permettre l'ascension jusqu'au sommet sans dégrader le flan du Puy.

De nombreuses activités de plein air sont proposées autour du Puy Mary afin de découvrir ce Massif de différentes manières.

Le Plomb du Cantal, plus haut sommet du département

Tout ce que vous devez savoir sur le Plomb du Cantal et pourquoi je vous recommande d'y faire étape lors de votre séjour dans le Cantal se trouve dans l'article dédié au plus haut sommet cantalien.

---

Et si vous avez besoin de conseils / avis supplémentaires n'hésitez pas à consulter mes autres articles à propos du Cantal ou à m'écrire, je me ferais un plaisir de vous répondre ou de vous aiguiller vers les personnes compétentes !

14 Replies to “Cantal (l)a chance d’aller passer des vacances là-bas …*”

  1. Voilà un bien joli listing qui va me permettre de compléter ma découverte de ce qui est maintenant mon département 🙂

    Merci pour ça ! 🙂

    1. Merci Sandrine ! J’espère que les endroits que tu choisiras d’aller voir te plairons 🙂

  2. J’ai, moi aussi, passé une bonne partie de mes vacances dans ce département et j’adorais ces moments. On trouvait toujours quelque chose à faire : des randonnées, des châteaux, des villages, des forêts, des labyrinthes de champs de maïs, des lacs… <3

    1. 🙂 oui le Cantal est riche en activités diverses et variées, j’ai pas pu parler de tout ici, je ferais peut être un volume 2 un jour ^^

  3. J’y suis souvent allée étant jeune, mais ça fait tellement longteps ! Faudra qu’on se regarde ça pour un week end 4*4 avec Alex ! 🙂

    1. Oui de Toulouse ça fait pas très loin, c’est faisable sur un week-end et en 4*4 vous pourrez bivouaquer dans de chouettes endroits je pense ! Si tu as besoin d’infos tu hésites pas 😉

  4. Comment résister à cet appel franchement là c’est impossible !!
    Je dois absolument programmer des vacances là bas 😉 !!

    1. Tu as déjà une partie du programme qui peut être fait avec cet article, il te reste plus qu’à trouver une date ^^ !

  5. Oh ces petits bonbons me rappellent mon enfance, ceux à la menthe, comme je les adorais 🙂 Et ce n’est pas par hasard si ces fameux souvenirs se passaient en Aveyron, région si agréable et si proche du Cantal. J’adore les courbes de leurs vallées, le vert de leurs prairies <3

    1. Et en parlant de bonbon à la menthe de l’enfance tu m’as rappelé les pastilles vichy ! Merci Lauriane et si un jour l’envie te prend d’aller un peu plus haut que l’Aveyron, fais moi signe si je suis dans le Cantal je me ferais un plaisir de te servir de guide 🙂

  6. Merci pour cet article ultra complet ! Ça va bien nous aider lors de notre séjour dans le Cantal 😉 Les photos donnent vraiment envie…

    1. J’ai hâte de voir vos photos et de lire votre récit de ce week-end cantalou ! Si vous avez d’autres questions n’hésitez surtout pas, j’adore parler de mon Cantal natal ^^

  7. super article sur une région où j’ai laissé mon cœur !!!

    1. Merci ! Je vous comprends, j’y suis née et je reste très attachée à mon Cantal même si je n’y vis plus …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.