Itinéraire et infos pour un séjour de 11 jours en Sardaigne

La Sardaigne. Cette île m’a profondément émerveillée, touchée, remuée. Quand j’en parle aujourd’hui, deux ans après le dernier voyage là-bas, cinq ans après le premier, j’ai des étoiles plein les yeux, toujours. Je peine à trouver des mots assez forts pour décrire sa beauté, sa richesse, l’amour que j’ai pour elle ; car, oui, à ce niveau-là je pense qu’on peut dire que c’est de l’amour. Je me surprends en train de m’imaginer sur ses plages, ses routes ou dans ses rues au moins une fois par semaine et je rêve, évidemment, d’y retourner !

Mais en attendant que cette douce espérance se réalise, et de vous raconter ce voyage dans le détail, je vais vous donner quelques conseils et informations pratiques pour que vous puissiez, vous, la (re)découvrir. Les informations que je vous donne ici, dans l’article et sur la carte, sont donc basées sur notre expérience personnelle et sur le deuxième voyage que l’on a fait sur cette île magnifique (avec quelques allusions au premier de temps à autre).

Pour lire le récit et quelques informations relatives au premier voyage, vous pouvez lire :

Comme cet article est un peu long, et que vous cherchez peut-être une information précise, je vous propose un petit sommaire pour vous indiquez ce que vous trouverez dans cet article :

  • Quelques informations générales à propos de la Sardaigne
  • Arrivée sur place et déplacements sur l’île
  • Les logements et étapes que je vous recommande
  • Petit guide des plages
  • Les restaurants et les supermarchés

On part quand en Sardaigne ?

Pour nos deux voyages, on a fait le choix de partir après le 20 août. A cette période, les vols et les locations sont beaucoup moins chères (les billets d’avion passent généralement du double au simple suivant que l’on regarde avant ou après le 20 août) et les températures, de l’eau comme de l’air, encore très agréables. Selon nous, c’est donc le moment idéal pour profiter de la Sardaigne, de ses villes et ses villages, ses sites historiques et ses plages.

A noter qu’à cette période, la Sardaigne reste assez fréquentée (même si j’imagine qu’elle l’est moins qu’en plein été), alors n’espérez pas jouer à Robinson Crusoé sur les plages !

Ça se passe comment des vacances en Sardaigne ?

C’est génial, magique, éblouissant, merveilleux, fantastique, …

Et sinon d’un point de vue plus pratique :

  • En Sardaigne on parle Italien, évidemment, et pas toujours anglais (français je n’en sais rien car je n’essaie jamais en fait !), il peut donc être utile d’apprendre quelques mots de la vie de tous les jours.
  • C’est l’Europe, donc on paye en euros et les prix des produits en supermarché sont généralement plus bas qu’en France, sauf sur certains produits importés (le bœuf notamment).
  • Pas besoin d’adaptateurs pour brancher vos appareils électroniques, les logements disposent de prises européennes.
  • Côté nourriture, c’est de la gastronomie italienne donc c’est le bonheur ! Et comme dans le reste de l’Italie, au restaurant vous payerez le coperto (couvert) non compris dans les prix affichés.

On atterrit où en Sardaigne ?

Pour ce deuxième voyage, et pour des raisons pratiques (vol direct) et financières, on a décidé d’atterrir à Olbia, au nord de l’île. Mais il est également possible d’atterrir à Cagliari, au sud (ce que nous avions fait lors de notre premier voyage) ou à Alghero (si vous venez d’une autre ville d’Italie ou d’ailleurs en Europe que de la France).

On se déplace comment en Sardaigne ?

En voiture ! Même s’il existe un réseau de bus et de train qui sillonne l’île, la voiture reste le moyen de transport le plus pratique, selon moi, pour visiter la Sardaigne et découvert certains petits trésors non desservis par les bus ou le train. Si vous n’avez pas le choix ou que vous ne souhaitez pas louer de voiture, vous pouvez consultez le site de Trenitalia pour connaître les liaisons possibles, les tarifs et les horaires des transports en commun.

La location de voiture en Sardaigne

On a loué une voiture auprès d’Europcar pour la durée complète du séjour, on l’a donc récupérée et rendue à l’aéroport, ce qui est souvent plus pratique que d’aller dans les agences en ville. On l’avait réservée à l’avance en ligne et on a donc pu la prendre quelques minutes après l’atterrissage (le temps de régler les formalités d’usage). On avait opté pour la location d’un petit gabarit, on a eu une Fiat 500, et c’était parfait pour sillonner à travers la Sardaigne où certaines rues ne sont pas très larges.

Petites choses à savoir si vous louez une voiture en Sardaigne

  • Le carburant est généralement plus cher qu’en France et certaines stations essences ne prennent pas la carte bleue, il faut donc toujours avoir un peu de liquide avec vous.
  • Les limitations de vitesses sont : 50 km/h en ville, 90 km/h sur les routes secondaires et 110 km/h sur les voies rapides.
  • Les routes sont plus ou moins bien entretenues, il n’est pas rare de finir le parcours vers une plage sur un chemin tout en cailloux où circuler à plus de 30 km/h est compliqué. Pensez-y quand vous prévoyez vos itinéraires

On dort où en Sardaigne ?

Si comme nous vous souhaitez découvrir différents endroits de l’île, il vous faudra faire plusieurs étapes et faire ce voyage en itinérance. Même si l’île n’est pas gigantesque, certaines distances sont trop importantes pour les faire sur une journée. Le mieux est donc de se déplacer entre certains points et de sillonner autour de ces villes (ou villages) étapes.

Comme souvent (ou même toujours) dans mes articles pratiques, je vais (tenter de ne) vous donner (que) trois raisons de faire chacun des arrêts que je vous recommande.

Pourquoi dormir à Castelsardo ?

  • Parce que la vieille ville de Castelsardo, toute en petites ruelles pleines de végétaux et d’escaliers, et le Parco Lu Grannadu sont magnifiques et que le Museo dell’Intreccio Mediterraneo est intéressant,
  • Parce que ça permet d’aller découvrir Porto Torres et le Parco archeologico di Turris Libisonis,
  • Parce que de là on peut facilement aller se baigner à Li Paddimi, à la Spiaggia della Marina di Sorso ou à La Pelosa.

Notre logement à Castelsardo

On a dormi dans le Bed and Breakfast Lu Polciu e Calarina, sur la Via Vittorio Emanuele. On a adoré notre grande chambre, au calme, avec sa vue sur la mer et les toits et la terrasse pour prendre le petit-déjeuner, copieux et varié, avec la même vue mais quelques étages plus haut. La propriétaire est très sympa et de bons conseils pour les restos de la ville.

La Cattedrale di Sant’Antonio Abate vue depuis le Parco Lu Grannadu
Parco archeologico di Turris Libisonis
La plage de Punta Li Paddimi

Pourquoi dormir à Alghero ?

  • Parce que la ville d’Alghero avec ses remparts, son centre médiéval, ses promenades face à la mer et ses influences catalanes vaut le détour,
  • Parce que cela permet d’aller explorer le magnifique Parco Naturale Regionale Di Porto Conte et ses plages,
  • Parce que le coucher de soleil de la Spiaggia Porticciolo n’est pas célèbre pour rien.

Notre logement à Alghero

On a dormi dans un très bel appartement loué sur Airbnb, situé sur la Piazza Civica. L’emplacement est pratique car central mais c’est TRÈS bruyant et le parking un peu loin. Si vous avez le sommeil profond (ou des super bouchons d’oreilles !), je vous le recommande malgré tout car l’appartement, situé dans un bâtiment historique, est vraiment beau, spacieux et bien équipé. L’hôte est également très sympa, disponible et donne de bons conseils pour découvrir les environs (c’est grâce à elle qu’on est allé à Porticciolo).

Les remparts d’Alghero
Parco Naturale Regionale Di Porto Conte
Spiaggia Porticciolo

Pourquoi dormir à S’arena Scoada ?

  • Parce que la Spiaggia Su Pallosu, la Spiaggia di Is Arutas et la Spiaggia di Maimoni sont plus que superbes,
  • Parce que les zones humides du Stagno di Cabras, du Stagno di Sale ‘e Porcus et du Stagno di Paùli Marigosa se transforment en impressionnantes étendues de sel durant l’été,
  • Parce que l’architecture des maisons dans cette partie de l’île est très particulière, elle vaut le coup d’œil, au même titre que les paysages de la jolie Péninsule de Sinis

Notre logement à S’arena Scoada

Là encore, on a loué un appartement via Airbnb qu’on a beaucoup aimé, avec sa petite terrasse orientée à l’ouest et son emplacement très proche de la mer. Pratique, fonctionnel et au calme, idéal pour se reposer et profiter de la Péninsule de Sinis.

La Spiaggia Su Pallosu
Le Stagno di Paùli Marigosa

Pourquoi dormir à Portixeddu ?

  • Parce que cette région entre mer et montagnes et que la Baie de Portixeddu sont magnifiques
  • Parce que la Grotte di Su Mannau est époustouflante,
  • Parce que le Capo Pecora <3

Notre logement à Portixeddu

Encore un appartement loué via AirBnb, situé cette fois dans une grande maison (entrée indépendante) avec vue sur les montagnes. Le logement est très spacieux, agréable et bien équipé. Le plus : les deux terrasses. Le petit bémol : la route qui n’est pas très loin et peut, à certains moments, être un peu bruyante.

Grotte di Su Mannau
Vue depuis le Capo Pecora

Pourquoi dormir à Dorgali ?

  • Parce que faire une croisière à la journée dans le Golfo di Orosei n’est pas une option, si vous voulez voir une des plus belles côtes de Sardaigne, cela s’impose. On a choisi de la faire avec Cielomar et c’était très sympa.
  • Parce que la visite du Villaggio Nuragico di Serra Orrios est très chouette,
  • Parce que la ville est sympa et que la vue sur le Supramonte de Oliena et celle sur la mer quand on va en direction de Cala Gonone sont juste splendides.

Notre logement à Dorgali

Toujours un appartement loué sur Airbnb, spacieux, fonctionnel et bien équipé également. Il se trouve dans une petite rue de la ville et son environnement est calme et agréable.

Les côtes rocheuses du Golfo di Orosei, ici près de la Cala Goloritze, depuis le bateau
Villaggio Nuragico di Serra Orrios
Le Supramonte et le Lago del Cedrino

Pourquoi dormir à Olbia ?

  • Parce que l’adorable Basilica di San Simplicio s’y trouve,
  • Parce que les petites rues du centre d’Olbia, jolies et animées, sont parfaites pour profiter de la dolce vita,
  • Parce que c’est pratique par rapport à l’aéroport !

Notre logement à Olbia

On y passait une nuit seulement avant de reprendre l’avion pour rentrer, on a donc loué seulement une chambre via Airbnb que l’on a beaucoup apprécié. Donatella, l’hôte, est très sympathique et aux petits soins, on peut se garer dans le parking de la résidence, la chambre est agréable et possède sa propre salle de douche.

On fait étape où en Sardaigne ?

Au cours de votre voyage, si vous suivez le même itinéraire que nous, il y a également des lieux où je vous recommande de vous arrêter, entre les villes étapes présentées ci-dessus.

  • A Aggius : pour la beauté de cette petite ville toute en pierre, ses paysages rocheux extraordinaires et sa Valle della Luna ;

Si vous voulez en savoir plus à propos d’Aggius, il y a un article pour ça : Alunissage en Sardaigne à Aggius

  • A Sassari : là aussi, pour la beauté de cette ville médiévale (quelques vestiges à découvrir ici et là), sa richesse historique, sa douceur de vivre et son architecture ;
  • A Bosa : pour visiter Il Castello Malaspina et profiter de la magnifique vue qu’il offre sur la ville et la mer, pour l’adorable quartier Sa Costa et les jolies rues autour du Corso Vittorio Emanuele II. A noter que la route entre Alghero et Bosa, qui longe la côte et se trouve parfois au pied des montagnes, est une des plus belles routes de Sardaigne ;
  • A Ingurtosu : pour vivre une expérience hors du temps, magique, déroutante devant les bâtiments abandonnés d’Ingurtosu et Naracauli et pour découvrir les dunes de la Spiaggia di Piscinas ;
  • A Orgosolo : pour découvrir les centaines de peintures murales qui s’exposent sur les murs de cette ville nichée au cœur des monts de la Barbagia ;
  • A Oliena : pour déambuler dans cette magnifique petite ville logée aux pieds du Supramonte.
La Valle della Luna
Sassari
Bosa
Naracauli à Ingurtosu
Orgosolo
Oliena

On se baigne où en Sardaigne ?

En Sardaigne, les plages ce n’est pas ce qui manque (normal pour une île) et ce n’est pas toujours facile d’en choisir une ! Petit tour d’horizon de celles qu’on a fréquenté et ce à quoi vous attendre si vous décider d’y aller à votre tour.

Les plages de la côte nord à l’ouest de Castelsardo

  • A la Punta Li Paddimi : cachée au bout d’un chemin de terre, une plage de galets et de rochers magnifique où l’eau est translucide et la vue superbe. Malheureusement, notre baignade là-bas n’a duré que cinq minutes, le temps qu’on se rende compte qu’il y avait plein de petites méduses violettes dans l’eau, attention donc !
  • A la Spiaggia della Marina di Sorso : une longue plage de sable blanc facilement accessible avec bars, restaurants et boutiques pour louer du matériel de plage et vue sur la Corse.
  • La Pelosa : la Spiaggia della Pelosa fait partie des plages les plus connues (et les plus courues) de Sardaigne. Quand on a vu le nombre de personnes presque serrées les unes contre les autres dans ce bout d’eau bleu turquoise (certes magnifique), on a décidé de faire l’impasse et de privilégier une autre plage de La Pelosa, une petite anse au calme près du Porto dell’Ancora.
Punta Li Paddimi
Spiaggia della Marina di Sorso
Petit bout de plage à La Pelosa

Les plages de la côte ouest autour d’Alghero

  • A la Spiaggia del Lido di San Giovanni : une des plages de la ville d’Alghero, longue, toute en sable blanc, avec une jolie vue sur le Parco Naturale Regionale Di Porto Conte. Lors de notre passage, une drôle d’odeur (comprenez « pas agréable ») flottait dans l’air mais on ne sait pas si c’est un événement unique ou récurent. J’ai par contre croisé une petite raie en faisant du snorkeling sur ces fonds sablonneux, et ça c’était génial !
  • A la Cala Tramariglio : suivant où vous irez sur cette plage vous ne trouverez pas de sable mais des rochers (chaussures indispensables donc) sur le bord comme sous l’eau, un joli terrain de jeu pour ceux qui aiment le snorkeling et une belle vue sur le Parco Naturale Regionale Di Porto Conte tout autour.
  • A la Cala Calcina : même configuration qu’à la Cala Tramariglio, peu de sable mais des rochers, bel endroit pour faire du snorkeling et voir le Capo Caccia.
  • A la Spiaggia Porticciolo : une plage de sable magnifique dans un environnement rocheux et rouge (on se croirait sur Mars) lui aussi superbe avec vue sur la Torre del Porticciolo et son joli promontoire rocheux, un lieu sympa pour le snorkeling et définitivement un des plus beaux endroits pour voir le coucher de soleil en Sardaigne.
Spiaggia del Lido di San Giovanni
Cala Tramariglio
Cala Calcina
Spiaggia Porticciolo

Les plages de la côte ouest autour de S’arena Scoada

  • A la Spiaggia Su Pallosu : une belle plage de sable et de rochers au calme ; à certains endroits, l’accès est un peu sportif mais c’est une plage parfaite pour faire du snorkeling.
  • A la Spiaggia di S’Arena Scoada : grande plage de sable avec une jolie vue sur des falaises au sud. Le bord d’une partie de la plage (au sud) était envahie par les algues lors de notre passage mais ça n’empêche pas de se baigner une fois le rideau d’algues passé !
  • A la Spaggia di Is Arutas : ma plage préférée de Sardaigne (dont j’ai déjà parlé longuement ici), une plage en « grains de riz » parfaite pour se prélasser, regarder le coucher de soleil, faire du snorkeling, tomber amoureux(se) de la Sardaigne.
  • A la Spaggia di Maimoni : du sable blanc magnifique, une mer turquoise superbe, tellement translucide qu’on se croirait presque à la piscine mais il n’y a pas grand chose à voir dans l’eau à part les autres baigneurs (assez nombreux).
Spiaggia Su Pallosu
Spiaggia di S’Arena Scoada
Spaggia di Is Arutas <3
Spaggia di Maimoni

Les plages de la côte ouest autour de Portixeddu

  • A la Spiaggia di Piscinas (on est un peu loin de Portixeddu oui  50 minutes – mais il fallait bien que je la rattache quelque part !) : très longue plage de sable multicolore accessible après un long moment sur une route cahoteuse et caillouteuse, bars et restaurants sur place. Vue sur les Dune di Piscinas (mais ne vous attendez pas à voir la Dune du Pilat !).
  • A la Spiaggia di Capo Pecora : la partie où on était était très caillouteuse et l’eau peu profonde, on s’est donc assez peu baignés mais on a par contre bien profiter de la vue magnifique,
  • A la Spiaggia di Portixeddu : plage de sable de la ville de Portixeddu, facilement accessible, avec une jolie vue sur la baie et les montagnes alentours, bel endroit pour voir le coucher de soleil
  • A la Cala Domestica : belle plage de sable, entourée de falaises calcaires, sur laquelle se trouve les ruines d’un bâtiment minier. Un joli écrin, et une place qui portait mal son nom le jour de notre passage puisque la mer était tout sauf « domestiquée », je ne sais donc pas si on peut y faire du snorkeling ou pas !
  • A la Caletta di Cala Domestica: accessible depuis un petit chemin rocailleux à droite de la Cala Domestica, petite plage de sable également, elle aussi entourée par des falaises calcaires.
Les dunes de la Spiaggia di Piscinas
Spiaggia di Capo Pecora
Spiaggia di Portixeddu
Cala Domestica
Caletta di Cala Domestica

Les plages de la côte est autour de Dorgali

  • A la Spiaggia Cala Gonone : magnifique longue plage de petits cailloux multicolores avec vue sur les falaises du Golfo di Orosei au sud. Un super endroit pour faire du snorkeling, beaucoup de poissons y vivent.
  • A la Spiaggia di Cala Luna : une des plages les plus connues de Sardaigne, accessible après deux heures de randonnée (niveau pas débutant) ou depuis la mer (d’où l’intérêt de faire la croisière à la journée). Une plage de sable magnifique avec des cavités immenses dans les falaises calcaires qui l’entourent, un petit étang (!) un petit bois et des bars et restaurants.
  • A la Cala Biriola : accessible seulement depuis la mer, plage de petit cailloux polis de toutes les couleurs, mer turquoise magnifique, un endroit génial pour faire du snorkeling. Elle est à l’ombre des falaises qui l’entourent durant une partie de la journée, il faut donc bien choisir le moment où vous y aller.
  • A la Piscine di venere : elle aussi accessible seulement depuis la mer, cette plage doit son nom à la couleur de l’eau qui la baigne, bleue et transparente comme celle d’une piscine, encadrée par des falaises qui comportent des cavités.
  • A la Spiaggia di Cala dei Gabbiani :accessible depuis la mer ou depuis un sentier (niveau pas débutant du tout), plage de galets blancs, encadrée de falaises elle aussi, eau turquoise magnifique, elle est à l’ombre plus rapidement que les autres.
Spiaggia Cala Gonone
La Spiaggia di Cala Luna et son étang
Cala Biriola
Piscine di venere
Spiaggia di Cala dei Gabbiani

Les plages de la côte est autour d’Olbia

  • A la Cala Brandinchi : plage de sable blanc très prisée, le niveau de l’eau n’est pas très haut, même en allant loin, magnifique vue sur l’île de Tavolara et Molara. Parking payant à l’heure (et toute heure entamée est due).
  • A la Cala Sassari : grande plage de sable avec une jolie vue sur l’île de Tavolara également, bars et restaurants sur place.
Cala Brandinchi
Cala Sassari

On mange où en Sardaigne ?

Manger au restaurant

Lors de ce voyage, on a eu l’occasion de tester quelques restaurants qui sont tous recensés sur la carte. Parmi ces adresses, celles que je vous recommande plus particulièrement sont :

  • Cosmos Pizzeria, à Castelsardo
  • Bella Napoli, à Alghero 
  • Ristorante Pizzeria La Privilegiata, à Buggerru
  • Wikipizza, à Dorgali
  • La Gallina Bianca, à Dorgali

Faire ses courses en Sardaigne

Si, comme nous, vous ne souhaitez pas aller au restaurant tous les jours pour faire des économies, il y a de nombreux supermarchés et petites épiceries partout sur l’île. Je vous ai listé sur la carte ceux où nous avons été.
Voilà, j’espère que tout cela vous aidera à préparer votre futur voyage en Sardaigne, personnellement j’ai encore plus envie d’y retourner après m’être remémoré tout ça !
Si vous avez besoin d’informations complémentaires ou de conseils, n’hésitez pas à laisser un commentaire où à m’envoyer un mail (ptitesevasionsgrandesaventures[at]gmail.com), je me ferais un plaisir de vous répondre ou de vous aiguiller dans vos recherches si je ne peux pas le faire.

Épinglez-moi !

8 Replies to “Itinéraire et infos pour un séjour de 11 jours en Sardaigne”

  1. Ça me rend nostalgique de revoir la Sardaigne … je n’ai pas eu le coup de cœur que tu as eu pour cette île, mais ça reste un superbe souvenir …
    super article organisationnel !

    1. Je pense qu’il faut que tu y retournes, tu devais pas être dans les bonnes conditions pendant ton séjour en Sardaigne, c’est pas possible autrement ^^

  2. Ton amour pour cette île est perceptible dans chacune de tes phrases, même tes photos le reflètent. C’est fabuleux et très agréable de te lire. Et en plus tu nous offres tous les renseignements pratiques.
    Quel bel article, riche et complet. Merci Pauline

    1. Oh merci Sabrina, ça fait plaisir de lire tous ces gentils mots :*

      1. C’est sincère et quel plaisir de te lire. Bisous

  3. Lucie - L'occhio di Lucie dit : Répondre

    Ce qui est chouette avec les blogs, c’est qu’ils nous permettent de revivre les émotions des voyages. Moi, je rêve aussi de Sardaigne, et l’idéal, ça serait de s’y retrouver un jour pour des vacances de blogueuses italophiles ? 😛

    1. Oui c’est vrai et ça donne aussi très envie de repartir dans certains cas ! Oh ça serait tellement chouette d’y aller ensemble, depuis le temps que je te rabats les oreilles avec elle ^^

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.